AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 chaos is just in your ass, son of a bitch Δ m a x w e l l

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 39
Date d'inscription : 19/06/2013

MessageSujet: chaos is just in your ass, son of a bitch Δ m a x w e l l Dim 30 Juin - 17:39

Δ chaos is just in your ass, son of a bitch

Puis tout fut noir. Tu ne sentais plus grand chose à part une forte dose d'alcool. Tes yeux se plissèrent alors que tu tentais tant bien que mal de t'en sortir, t'accrochant à ses cheveux, avec hasard et perte de contrôle. Tes jambes s'agitaient elle aussi, et puis, peu à peu, s'endormaient. Ton corps, dans sa totalité, s'alourdissait, tu ne sentais plus le haut de tes doigts et tu avais beau lutter, tes paupières se fermaient et tu ne te souvins de rien. Tu t'étais assoupie, et faites avoir comme une bleue pour le coup. Plus rien. Néant. Silence. Mort ? Non.
Tu y arrivais tout doucement, à reprendre conscience. Tu vis d'abord flou, puis nettement. La première chose que tu vis ? Un plafond immaculée. Une odeur de désinfectant empli tes narines. Fronçant les sourcils pour essayer de te reprendre, tu te redresses un peu, allongée sur ce qui ressemblait à un sofa. Et là, tu retombais nez à nez avec ton bourreau. Tu n'allais pas attendre une seconde de plus. Tu lui collais une gifle et te dégageais de ses mains dégueulasses avant de t'éloigner de lui d'un bond propre aux félins.

« Bas les pattes ! »

Et tu t'agitais, encore et encore, une vraie petite boule d'énergie. Où étais-tu ?
Tu serrais les poings, t'approchant de la porte avant d'essayer de l'ouvrir. Et comme le pensais, ça aurait bien été trop facile qu'elle soit ouverte, quelle bonne blague. Cette fois tu t'approches de la fenêtre et observe la hauteur. Trop haut.
T'es dans un bureau, tu sais pas de quoi, mais la seule chose dont tu es certaine c'est que tu es enfermée dans la même pièce que lui. Alors tu regardes la table, les quelques papiers dessus ? Tu les balance par terre, à tel point que vous ne pouviez plus en voir la moquette. Tu regardais l'étagère, lançant les livres à terre, pour le faire chier jusqu'au bout. Essoufflée, tu vins t'asseoir sur le bureau, le pied contre l'ordinateur.

« Si tu veux pas plus de dégâts, relâche moi, fils de pute. »

∞everleigh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 72
Date d'inscription : 28/04/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: chaos is just in your ass, son of a bitch Δ m a x w e l l Lun 1 Juil - 17:21

Δ chaos is just in your ass, son of a bitch

Maxwell & Malice

Je me doutais bien qu’en se réveillant, la demoiselle allait devenir une vraie furie. Je savais pertinemment que dès l’instant où ses mirettes me fixeront, j’aurais le droit à un florilège d’insultes en tout genre. J’aurais également sans doute droit à une ode à la destruction. Je sais pertinemment ce qui va se passer, mais je vais faire comme si de rien n’était pour le moment. J’avais déposé la demoiselle sur mon sofa, délicatement bien entendu et j’avais également commencé à la soigner. Je me doutais bien qu’en se réveillant elle allait péter un câble. Détruire tout ce qu’elle trouve, etc. c’est la raison pour laquelle j’avais prévu un petit plan de secours. On ne sait jamais, je commence à connaître ses réactions à force. L’odeur du désinfectant joua son rôle dans le réveil précoce de la demoiselle. Fort heureusement, j’eu tout juste le temps de lui coller une compresse pour stopper le sang et aussi et surtout, empêcher que la plaie lui joue des tours en la désaffectant avec soin. À la seconde même où la demoiselle avait repris ses esprits. Sa main tenta de m’atteindre. Un beau réflexe me permit d’écarter mon visage au dernier moment. Mais la suite des événements, je ne pus la contrôler.

ELLE SACCAGE MON BUREAU LA SALOPEEEEEE ! Non je déconne. En fait ça ne me fait ni chaud ni froid. Elle s’excitait sur tout. Les livres, les papiers et elle projetait même d’exploser mon ordinateur. Oh, mais quelle violence inouïe. Tu mériterais des baffes ma chère petite Malice. Qu’importe. Celle-ci menaça alors de faire encore plus de dégâts si jamais je ne la laissais pas partir. Pauvre idiote. Tu ne sais pas que pour le moment, de dégâts il n’y a pas. Laisse-moi te l’expliquer. Je me dirigeais alors vers le bureau avant de m’assoir dessus. Non mieux. Je prenais l’ordinateur sous son pied et le jetais contre la porte de toutes me forces. Brisant la machine de toutes parts. Je me tournais alors vers la demoiselle avant de lui adresser un sourire provocateur. Suivis de ces mots :

MaxwellPauvre petite. Je viens juste de la soigner et la première chose à laquelle elle pense, tout foutre en l’air. Pas de chance pour toi, j’avais prévu le coup. Ces affaires n’étaient pas à moi. Dommage.  

Je riais alors aux éclats. Satisfait de la mettre encore plus sur les nerfs. Je suis vraiment intelligent quand je veux quand même. Fin je le suis toujours. C’est alors qu’avant de me tourner pour aller reparler à Malice, j’entendis un miaulement dans mon bureau. OH PUTAIN DE BORDEL DE QUEUE ! J’AI LAISSÉ UN DE MES CHATS LÀ. Je m’agitais dans tous les sens, bougeant les bras comme un dingue. Je gueulais alors à Malice :

MaxwellMais reste pas planté là pauvre conne ! T’as entendu le miaulement comme moi ! Aide-moi à retrouver le chat sinon je te bute !

Et le pire dans tout ça. C’est que j’étais sérieux. Mon dieu...

(c) Madouce sur Epicode

_________________

► « BAH CEY MES CHATS. Ils sont beau, ils sont doux et ils miaulent ! COMME TOUS LES CHATS JE SAIS. Quand ils veulent à manger ils me font cette tête là... Je craque immédiatement vous voyez ? Dernière chose, ILS SONT À MOI ! COMPRIS ? »

I LOVE CATS
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 19/06/2013

MessageSujet: Re: chaos is just in your ass, son of a bitch Δ m a x w e l l Lun 1 Juil - 18:53

Δ chaos is just in your ass, son of a bitch


Cet enfoiré voulait décidément avoir raison tout sur tout. Quoique tu fus un peu surprise en le voyant fracasser l'ordinateur. Il était complètement barge ma parole... Tu haussais un sourcil. Putain, t'en as pas fini avec ce type – malheureusement. Alors tu le regardais, sans trop savoir quoi dire. Et puis il essayait toujours de te descendre plus bas que terre. N'a-t-il toujours pas compris que tu n'en avais strictement rien à branler de ce qu'il débitait. Tes sourcils se fronçaient. Tu étais une véritable petite boule de haine à deux doigts d'exploser, et la seule chose à laquelle tu pensais c'était de le défigurer et de dégager d'ici au plus vite. Et tandis que tu descendais du bureau, tu le vis s'agiter pour un simple miaulement tout en balançant des injures et secouant les bras. Tu haussais un sourcil, ne comprenant absolument sa réaction excessive... Ce mec est complètement barré, il lui manque combien de case ?
Tu lâchais un long soupire, accablée par son attitude, ton regard balayant le sol par la même occasion. Et c'est là qu'un chat noir aux grands yeux émeraudes fit son apparition. Un léger sourire se dessinait sur tes lèvres alors qu'une idée venait de t'effleurer l'esprit.

« Coucou toi. »

Lançais-tu tout doucement.
Tu te baissais un tout petit peu, passant tes mains sous les bras du chat avant de le soulever délicatement. Celui-ci ne bronchait pas, heureusement d'ailleurs sinon tout tombait à l'eau. Tu le serrais un peu contre ta poitrine, le berçant comme on le ferait avec un enfant. Tu aimais ces bêtes, tu les trouvais fascinantes et tu aimais bien t'y confondre. Tu lui caressais le dessus du crâne du bout du doigt, tes lèvres allant effleurer son museau avant que tu ajoutes par provocation :

« Pauvre chéri. Ca doit pas être facile de subir les envies d'un psychopathe zoophile... m'oh... »

Tu te tournais alors vers le beau brun, le sourire calqué sur le visage, plus machiavélique que d'habite.

« Alors tête de bite, c'est ça que tu cherches ? »

Une dernière fois, tes yeux sanglants se posaient sur l'animal, puis de nouveau sur Maxwell.

« J'ai une idée. Tu me fais sortir, et tout se passera bien. Dans le cas contraire... Ton chat finit la nuque brisée. Ce ne sont pas des paroles en l'air. »

Contrairement à ce que tu pouvais laisser paraître, tu t'en sentais capable. Tu n'as pas vraiment de cœur ni de pitié envers les animaux même si tu les trouve attachants. Si tu dois tuer un chat pour dégager ici, alors tu le ferais. De la pire façon qu'il soit, et sous les yeux de son maître qui plus est.

∞everleigh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 72
Date d'inscription : 28/04/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: chaos is just in your ass, son of a bitch Δ m a x w e l l Mar 2 Juil - 12:52

Δ chaos is just in your ass, son of a bitch

Maxwell & Malice

Je le cherchais. Partout. D’une part parce que je ne me souviens même pas avoir laissé un de mes chats là, mais en plus parce que je sens que si jamais cette idiote le trouve en premier, il risque d’y avoir des étincelles. Je ne lui fais pas confiance à cette donzelle. Je sais pertinemment que celle-ci est vraiment dangereuse. Je ne sais pas jusqu’où elle est prête à aller pour sortir d’ici, mais je pense qu’elle serait capable de faire du mal à mon animal de compagnie si jamais elle n’obtient pas gain de cause. Et malheureusement, elle le trouva. Elle l’attrapa. Putain, mais qu’il est naïf ce con ! Elle le tenait alors dans ses bras en me taquinant également. ZOOPHILE MOI ? MAIS JE VAIS LA BUTER CETTE SALOPE. Et vas-y qu’elle se tourne vers moi pour m’insulter encore. Mais ce n’est pas possible elle a été élevée où ma parole ? Oui c’est ça que je cherche pauvre tâche, sinon je ne t’aurais pas demandé de le chercher avec moi. D’ailleurs, je n’aurais jamais du prononcer ces mots. Je sens que quelque chose de très mauvais se prépare. Et mon intuition ne me fit pas défaut, la demoiselle proféra une menace.

Une menace qui me mit véritablement hors de moi. ELLE VA TUER MON CHAT JUSTE PARCE QUE JE NE LA LAISSE PAS SORTIR ? Merde. Je me retrouve face à un sacré dilemme. Si je la laisse s’en aller, avec une menace pareille, je vais m’en vouloir et je pense que je vais quand même tenter de la tuer un de ces quatre. Mais là elle venait de faire ce que PERSONNE, dans ce monde, n’oserait faire. ME MENACER. Cette fois, elle vient de franchir le point de non-retour. Si elle veut jouer au jeu de l'intimidation, allons-y. Je posais alors mes yeux azur sur elle. Un regard sévère, une expression du même acabit. Je vais mettre fin à ses jours dès l’instant où elle aura brisé le coup de mon animal. Je le jure sur ce que j’ai de plus cher. Je faisais juste un pas vers elle et me tenait face à elle. Mon couteau dans ma poche, je le saisis pour le sortir et le tenir dans ma main. Je le pointais en direction de Malice avant de lui dire :

MaxwellÉcoute-moi attentivement salope.

Oui là je pense que je ne peux plus me permettre d’essayer d’être poli ou gentil avec elle. Elle a déjà dépassé les bornes de beaucoup, maintenant elle me lance des menaces comme cela. Elle pense que c’est de la témérité, c’est juste de l’inconscience.

MaxwellDès l’instant même où cet animal meurt. À la seconde où son cou sera brisé. Je t’enfonce mon couteau si profondément dans ta chair, qu’il va falloir plonger la main dans ton petit corps de pétasse pour aller le chercher. Tu veux une menace. En voilà une. Ce chat meurt, TU meurs.

Personne. Ne. Pose. La. Main. Sur. Un. De. Mes. Animaux. De. Compagnie. Tu seras la dernière personne à avoir osé imaginer que j’allais faire preuve de faiblesse. J’ai déjà perdu une de ces petites bêtes. Mais j’ai beau aimer les chats plus que les humains parfois et j’ai mes raisons quand on voit jusqu’où elle est prête à aller juste pour pouvoir sortir, je ne vais pas me laisser intimider. JAMAIS.

MaxwellEt si tu crois que ce sont des menaces en l’air... c’est que tu es beaucoup plus conne que je l’avais imaginé. Lâche-le. Et peut-être. PEUT-ÊTRE. Que je te laisserais la vie sauve. Dans le cas contraire, tu ne ressortiras pas de cette pièce vivante. Le temps que tu prendras à lui briser le cou sera le temps que j’aurais pour te tuer. Et ce sera largement suffisant.

Je ne suis qu’à quelques mètres d’elle après tout. Je ne plaisante pas. Nous voilà au point de départ. Elle le tue, elle meurt. Elle le relâche, elle vivra... normalement.


(c) Madouce sur Epicode

_________________

► « BAH CEY MES CHATS. Ils sont beau, ils sont doux et ils miaulent ! COMME TOUS LES CHATS JE SAIS. Quand ils veulent à manger ils me font cette tête là... Je craque immédiatement vous voyez ? Dernière chose, ILS SONT À MOI ! COMPRIS ? »

I LOVE CATS
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 19/06/2013

MessageSujet: Re: chaos is just in your ass, son of a bitch Δ m a x w e l l Mar 2 Juil - 14:32

Δ chaos is just in your ass, son of a bitch


Tu l'avais trouvé son point faible. Et tu n'en étais pas peur fière alors que tu sentais la fièvre monté. Une fièvre monstrueuse, la lame te menaçant autant que ses mots. Pourquoi tu n'avais décidément pas peur ? Tu souriais, largement, buvant ses paroles comme si elles étaient normales. Comme si tu avais été habitué à ce genre de chose. Bizarre. Pourtant aucun souvenirs d'avoir déjà vécu cette situation ne te reviens. Tu caresses le chat, jouant doucement avec ses oreilles. C'était difficile d'imaginer que tu puisses le tuer, et pourtant Dieu sait que tu en es capable. Ah ça... Et pourtant, tu adorais semer le doute, surtout vis-à-vis de Maxwell qui semblait ne pas prendre la chose à la légère. Tant mieux s'il avait pris tes menaces sérieusement. C'est ce que tu voulais. Ton sourire malicieux s'élargissait encore et encore. Qu'est-ce que tu peux bien faire maintenant pour le mettre sur les nerfs ? Oh. Ca y est.

« La mort ne serait qu'une délivrance. »

Tu fis un tour sur toi-même, amusée, riant un peu, avant de finalement revenir planter tes mirettes dans les siennes. Qu'est-ce que vous vous ressembliez mine de rien.

« Malheureusement, si ce n'est qu'un peut-être, tu ne me laisses pas le choix, Maxwell... »

Annonçais-tu dans un léger soupire.
Dès lors, tu lui tournais le dos, le chat contre ta poitrine encore. Non tu n'allais pas lui faire du mal, tu voulais juste voir l'autre péter un câble. Alors oui, tu allais mettre en scène la mort du chat. Ca allait sans doute être cruel dans un sens mais qu'importe. Tu commençais à bercer l'animal, chantant une berceuse dont tu ne te rappelais malheureusement pas le nom. Juste les paroles.

« Dancing bears, painted wings
Things I almost remember
And a song someone sings
Once upon a december...
»

Toujours le dos tourné au beau brun, tu sortais discrètement de ton soutient-gorge un petit médicament. Une drogue. Un somnifère. Il faut dire que le sommeil et toi, vous êtes pas vraiment copain ces temps-ci. Ils sont pour toi, mais ils devraient faire un bel effet sur la bête. Tu posais cette petite chose contre la bouche du chat, ce dernier non consentant, tu appuyais un peu plus fort jusqu'à le lui faire avaler. Et comme tu t'en doutais, cela eu un effet direct.

« Far away long ago
Glowing dim as an ember
Things my heart
Used to know
Once upon a december...
»

A ce même instant que tes mots furent chanté, tu bougeais ton bras d'un coup sec, faisant craquer tes doigts pour mimer le bruit d'une nuque brisé. L'animal de bougeait pas alors que tu te retournais vers Maxwell, souriant encore et encore. Il semblait raide mort dans tes bras alors qu'il était simplement endormi. Tu le prenais par la peau du cou, montrant ce faux cadavre à son maître avant de l'abandonner sur le sol. Tu enjambes le corps, t'approches du brun, et appui légèrement la lame contre ta poitrine, te laissant presque tombée dessus. Tu plonges ton regard dans le sien une dernière fois, sereine.

« Allez. Tue-moi, chéri. »

∞everleigh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 72
Date d'inscription : 28/04/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: chaos is just in your ass, son of a bitch Δ m a x w e l l Mer 3 Juil - 19:09

Δ chaos is just in your ass, son of a bitch

Maxwell & Malice

Vous vous demandez certainement si je serais capable de tuer un humain sous prétexte que celui-ci attente à la vie d’un de mes chats. La réponse est claire nette et précise : OUI. Absolument même. Sans l’ombre d’une hésitation. Au moment même où mon animal passera l’arme à gauche comme on dit, j’enfoncerais mon couteau dans la chair de la demoiselle, pour que celle-ci comprenne que je ne plaisante pas. Elle perdra la vie et je n’aurais plus qu’à la faire disparaître définitivement. Tant pis si j’ai des emmerdes avec l’équipe du projet, ici ils ne peuvent rien faire contre moi. Mais ce qui me donnait un sentiment étrange depuis tout à l’heure, c’était l’attitude de Malice. Trop souriante, trop malicieuse sans mauvais jeu de mots. Cette attitude me donnait un sentiment vraiment indéfinissable. J’avais peut-être cette impression d’avoir mon double en face de moi. Un peu la même chose que moi, mais avec le service trois pièces en moins. Mais cette petite salope commençait à me mettre vraiment hors de moi. Il suffit d’un rien pour que je mette un terme à son existence. Et non je ne plaisante pas. Je vais la tuer si jamais elle fait ce qu’elle prévoit de faire.  

Elle me tourna alors le dos. Décidément son comportement est bien trop étrange pour que je puisse l’ignorer. Sa voix résonna alors dans la pièce. Telle une sirène qui envoute les marins, Malice envoutait mon chat, sans être brusque avec lui pour le moment, elle se contentait de chanter une chanson. Elle prend vraiment trop de temps pour le tuer. Elle veut me faire languir jusqu’au bout ? Peu importe le temps que tu prendras, dès l’instant où ce chat meurt, je mets un terme à ta misérable existence. Et c’est alors que j’entendis un craquement. ELLE VENAIT DE LE FAIRE CETTE SALOPE. ELLE VIENT DE TUER MON ANIMAL DE COMPAGNIE. Je vais la buter. Je vais lui déchirer sa chair et lui arracher son putain de cœur de sa poitrine ! Elle se permet même de me montrer la dépouille de mon chat. Cette fois tu vas mourir. Oh oui. La demoiselle s’approcha alors et se plaça au niveau de mon couteau toujours pointé sur elle. Elle me provoqua même en me disant de la tuer. Je vais te faire souffrir... en premier lieu. Ma main heurta alors son visage avec violence, tandis que je la prenais par le col pour la balancer violemment contre le bureau. Mais avant de la faire souffrir encore plus. Il fallait que j’en aie le cœur net.

Je ne peux pas me laisser gouverner par mes pulsions. Je vais vérifier, si jamais il est vraiment mort, je la tue. Je m’approchais alors de la demoiselle pour planter mon couteau dans son vêtement et dans le bois, suffisamment pour qu’elle ne puisse pas bouger. Je lui jetais un regard noir avant de m’approcher du corps inerte de mon animal. Je mis ensuite ma main contre son ventre, je pouvais alors sentir son petit cœur battre. OH LA PETITE CONNASSE. Je me tournais vers elle avant de prendre mon chat pour le poser sur les genoux de la demoiselle. Je mis ma main contre sa gorge avant de lui dire :

MaxwellOn va attendre tous les deux sagement qu’il se réveille. Et tu vas lui présenter tes excuses. Mais avant cela.  

Je fouillais alors la demoiselle pour y trouver quelconque trace de drogue. Ce n’est qu’en fouillant dans son soutien-gorge que je trouvais un petit flacon. Somnifères sans doute. Je soupirais alors longuement avant de rire aux éclats.

MaxwellToute cette petite mise en scène pour ça. Tu cherches quoi au juste Malice ? Tu veux sortir ? Au lieu de saccager mon bureau et essayer de me faire péter les plombs. T’aurais du juste demandé à sortir. Devine quoi, non seulement tu serais sortie. Mais en plus je t’aurais lâché pour de bon. Mais là. Tu vas rester. Jusqu’à ce que cette petite boule de poil se réveille. Sinon.  

Je pressais alors sa gorge avec ma main en utilisant l’autre pour prévoir tout assaut de sa part. Je pressais suffisamment fort pour qu’elle comprenne que si jamais elle tente un truc :

MaxwellJe te brise ta putain de nuque, mais pour de vrai.

Pas de mise en scène pour moi. Désolé de te l’apprendre Malice.  
(c) Madouce sur Epicode

_________________

► « BAH CEY MES CHATS. Ils sont beau, ils sont doux et ils miaulent ! COMME TOUS LES CHATS JE SAIS. Quand ils veulent à manger ils me font cette tête là... Je craque immédiatement vous voyez ? Dernière chose, ILS SONT À MOI ! COMPRIS ? »

I LOVE CATS
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 19/06/2013

MessageSujet: Re: chaos is just in your ass, son of a bitch Δ m a x w e l l Jeu 4 Juil - 13:38

Δ chaos is just in your ass, son of a bitch

Ta mâchoire fut fracassée en un rien de temps, ton maigre corps qui pourtant renfermait une folie sans faille se retrouvait au sol, un filet de sang dégoulinant du coin de ta lèvre. Tu étais à moitié inconsciente, ta tête tournant, te faisant affreusement mal. Mais avant même que tu puisses reprendre tes esprits, Graham te saisis par le col et t'envoya valser contre le bureau, ton dos se cassant en deux et te coupant la respiration. Tu glissais le long de celui-ci, serrant les dos face à la douleur alors que tu te retrouvais désormais incapable de bouger. Maxwell débitait, encore, s'étant rendu compte de la supercherie. Tu souris presque en le voyant s'énerver pour ça, déposant la boule de poil sur les genoux. Quant à toi, ta tête était basse, tu ne pouvais pas la relever, tes yeux étaient mi-clos, mais tu lui riais au nez. Qu'est-ce que t'en as à foutre sérieux.
Finalement, malgré ta tête qui te lançait, tu la redressais quelque peu, tes yeux sanglants traversant le sien alors que tu lui crachais tout le sang que tu avais dans la bouche à la figure. Puis tu ris, de nouveau, voyant cette peau si blanche souillée par ce liquide carmin et cette salive pourtant à laquelle il aurait aimé y goûter. Tu y mettrais ta main à couper.

« Tu essayes de me faire regretter ? Il fallait simplement laisser la sortie ouverte, tu ne peux t'en prendre qu'à toi même. »

Tu attendais qu'il recule quelque peu, que son attention se dérobe. Tu profitais de cela pour, à tâtons, saisir le couteau qui s'était écroulé au sol parmi les paperasses. Le tout avec une discrétion infinie, comme le chat dans la nuit. D'ailleurs, tu regardais la bête sur tes cuisses, et tu souris, une nouvelle fois.

« Tu es si naïf Graham ! »

Ton bras s'élança en hauteur, serrant avec fermeté le manche du couteau. Et d'un coup il s'abaissa en direction de l'estomac de l'animal endormi. Alors Maxwell, tu vas mettre ta main pour sauver cette bestiole de la lame ou tu vas le regarder gicler le sang ? Le choix t'appartiens, mais fais vite, il te reste moins d'une seconde.

∞everleigh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 72
Date d'inscription : 28/04/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: chaos is just in your ass, son of a bitch Δ m a x w e l l Jeu 4 Juil - 14:23

Δ chaos is just in your ass, son of a bitch

Maxwell & Malice

C’est dingue à quel point cette demoiselle me ressemble. Physiquement non bien entendu et encore, y’a quand même quelques similitudes. Mais rien d’alarmant, juste quelques expressions qui sont parfois les même que j’emploie. Non le plus troublant c’est son caractère. Elle est aussi tarée que je peux l’être et visiblement cela ne la gêne pas le moins du monde. Elle est dangereuse, tout comme moi et elle ne s’avoue jamais vaincue. C’est bien ce que je disais, c’est moi, mais avec un tuyau en moins. Seulement voilà, je venais tout juste de l’éclater, mais bien comme il faut, je n’y suis vraiment pas allé de main morte, mais en même temps elle l’a amplement méritée. Sauf que comme à son habitude, elle trouvait toujours le moyen de faire une pirouette. En me crachant du sang à la gueule par exemple. Liquide rougeâtre que j’essuyais d’un revers de manche avant d’appuyer plus fermement sur sa gorge. Qu’est-ce qui me retient de la tuer ? Je ne sais pas. Depuis tout à l’heure elle me met hors de moi. Celle-ci me fit même remarquer que je n’avais qu’à laisser la porte ouverte. Tu ne m’as même pas remercié de t’avoir soigné connasse. T’aurais pu au moins faire cela.

Je soupirais longuement, ma main éloignant son emprise de sa gorge. Je me tenais un tout petit peu à l’écart de la demoiselle. De toute façon elle ne va rien faire. Je baissais alors ma garde inconsciemment, jusqu’à ce que j’entende sa voix stridente me dire que j’étais naïf. Je reprenais alors mes esprits et vu qu’elle tenait un couteau dans sa main. Au moment où elle leva me bras, je sus qu’il fallait que j’agisse. Maintenant ! Au moment même où elle abaissa le couteau en direction de mon animal. Je donnais un coup de poing rapide dans la main de la demoiselle, assez fort pour que le couteau soit expulsé de sa main, celui-ci alla tomber quelques centimètres plus loin. Je prenais alors mon chat le plus vite possible avant de le poser juste derrière moi. Je tournais alors ma tête vers la demoiselle avant de tenir sa mâchoire entre mes doigts.

MaxwellArrête ! Ça suffit maintenant ! T’as quoi dans ta cervelle ?! Laisse ce putain d’animal tranquille ! Tu veux régler tes comptes, c’est avec moi !

J’en peux plus. Je serrais sa mâchoire entre mes doigts de plus en plus fort, voulant peut-être la briser à coup de poing. Mais je n’en faisais rien pour le moment. Je lâchais alors sa mâchoire avant d’enlever le couteau de son vêtement. J’allais alors prendre la clé du bureau dans ma poche avant de soulever la demoiselle par le col. J’allais ensuite chercher quelques pansements, du désinfectant, etc que je donnais à la demoiselle.

MaxwellTiens, pour te soigner. Maintenant. TU DÉGAGES ET TU NE REVIENS JAMAIS.

Je la saisis ensuite par le col avant de lui montrer la clé du bureau que je calai dans son soutien-gorge. Après quoi, je la balançais contre la porte violemment. Ce geste fut suivi d’un hurlement :

MaxwellDÉGAGE ! DÉGAGE ! VA TE FAIRE FOUTRE SALOPE !

Moi je pète un câble ? Non pas du tout.
(c) Madouce sur Epicode

_________________

► « BAH CEY MES CHATS. Ils sont beau, ils sont doux et ils miaulent ! COMME TOUS LES CHATS JE SAIS. Quand ils veulent à manger ils me font cette tête là... Je craque immédiatement vous voyez ? Dernière chose, ILS SONT À MOI ! COMPRIS ? »

I LOVE CATS
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 19/06/2013

MessageSujet: Re: chaos is just in your ass, son of a bitch Δ m a x w e l l Jeu 4 Juil - 18:52

Δ chaos is just in your ass, son of a bitch

Si tu allais vraiment le planter ? Bien sûr que oui. Tu te serais même fait un collier avec ses boyaux en narguant Maxwell si ce dernier n'était pas venu claquer ta main armée, faisant voltiger le couteau au loin. Il reprit la bête, la mettant en lieu sûr. Et en ce qui te concerne, tu ne bronchais même pas, juste surprise qu'il réagisse aussi rapidement. Tu fus surprise cependant de le voir te mettre dehors en te balançant de quoi te soigner, mais tu n'en étais pas peu fière. D'ailleurs, tu laissais les objets tomber au sol, tu n'en avais strictement rien à faire. Le brun te balança au sol avec une force assez impressionnante, que tu ne soupçonnais même pas chez lui. Ton corps heurta le tout dans un bruit sourd, mais tu reprenais vite ton équilibre en prenant appui contre la façade. Il te hurlait de dégager, et cette réaction ne pouvait que t'amuser.

« Hahahahaha ! »

Tu éclatais de rire, cachant ton visage dans ta main et en te tenant le ventre qui te faisait malgré tout souffrir avec tous ses coups reçus. Tes talons se tournaient en direction du jeune homme, le visage totalement fou. Tu revenais d'un pas calme vers lui, le prenant fermement par le col avant de l'amener jusqu'au bureau, tirant fermement sa chemise avant de l'obliger à s'asseoir sur le fauteuil. Tu te déhanchais légèrement, le regardant dans les yeux avec ce même sourire malicieux. Tes cheveux te cachaient un peu le visage, abîmés par le sang et quelques bleus à présent. Qu'importe. Tu vins t'asseoir à califourchon sur ses cuisses.

« J'ai trouvé ton point faible. C'est triste... Je vais te pourrir.. Jusqu'à la moelle. »

Prononçais-tu excitée, avec sensualité à la fois. Et dans cette même idée, tes lèvres vinrent attraper les siennes pendant un court instant, partageant ce goût de fer avec ta proie. Puis tu te retirais comme un félin, escaladant la table avant d'ouvrir la porte.

« Bye bye ~ »

Puis tu t'engageais dans le couloir, t'étirant de tout long. Quelle journée.
Et d'après ce que tu pouvais en voir, tu étais bel et bien dans une boîte branchée. Chaos is yours hein ? Pour le coup, ouais. Tu avais envie de rire machiavéliquement en imaginant la tête de ce pauvre type encore, mais un autre gars s'approchait de toi.

« Un soucis mademoiselle ? La boîte est fermée pourtant et... Oh vous allez bien ? »

C'est le moment de sortir le grand jeu Malice.
Tu te jettes contre le torse de l'inconnu, sans doute un vigile de l'établissement. Tu fis mine de pleurer, sangloter, trembler.

« Pitié aidez-moi.. C-Ce type... Dans son bureau, il m'a assommé et il... il a essayé de me violer... ! »
« Monsieur Graham ?! »

Tu hochais la tête. Tu étais décidément une véritable garce.

∞everleigh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 72
Date d'inscription : 28/04/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: chaos is just in your ass, son of a bitch Δ m a x w e l l Ven 5 Juil - 13:58

Δ chaos is just in your ass, son of a bitch

Maxwell & Malice

Bon... bah finalement c’était presque sympa. Non je déconne. Quelle connasse. Plus jamais je ne veux la revoir. Plus jamais. Je préfère la trucider sur place plutôt que de la voir essayer tuer l’un de mes chats de nouveau. Je lui avais donc hurlé de dégager. J’aboyais comme un chien pour qu’elle décampe en vitesse. Mais même après de nombreuses morsures, elle tenait encore à me faire chier. Celle-ci ria aux éclats dès lors que j’avais fini de lui gueuler dessus. Mais malheureusement ce n’était pas tout. Elle prit également le luxe de venir vers moi pour me prendre par le col avant de m’emmener vers le burlingue. Décidément, elle ne foutra pas la paix. Moi je restais impassible à ses gestes, mais tout de même sur mes gardes. Elle décida alors de faire en sorte que je pose mes fesses sur le fauteuil avant de me dandiner comme un poulet devant moi. Whoa, elle a la grâce d’un camion-benne à cause de ses nombreux coups reçus et en plus elle ne s’arrête pas là. Son lap dance terminé, la demoiselle se posa sur moi à califourchon, comme ci elle avait l’intention de me violer. Elle me fit remarquer qu’elle venait de trouver mon point faible et qu’elle allait m’en faire baver. Ce à quoi je répondis :

MaxwellDernière fois. CASSE-TOI.  

Mais elle n’en avait pas fini avec moi, la demoiselle posa ses lèvres sur les miennes brièvement, j’eus tout juste le temps de la pousser violemment une fois ce baiser échangé. Celle-ci décida de quitter les lieux, fière d’elle. Ouais c’est ça Bye. Casse-toi salope. Je soupirais longuement une fois qu’elle eu quittée les lieux. Je me levais alors du fauteuil et allait saisir mon couteau pour le ranger dans ma poche. Je pris soin de poser ma belle bête sur le fauteuil, pour que celui-ci se repose. Et il fallait que je m’assure qu’elle ne remette pas les pieds ici. Alors, il va falloir que je lui ouvre les locaux, sinon elle ne pourra pas sortir. Sauf si un de mes employés venait d’arriver. Ce qui serait un scénario catastrophe, compte tenu de la dégaine de Malice en ce moment.

MaxwellTch. Pas le choix.  

Je grognais alors avant d’ouvrir la porte de mon bureau pour descendre les escaliers. Je tombais alors nez à nez avec Malice et l’un de mes vigiles. La demoiselle avait sa joue écrasée contre le torse de mon employé. Oh j’ai comme un mauvais pressentiment. Le jeune homme me dévisageait. Oui, mon intuition ne me trompe pas, la demoiselle venait encore de faire un coup bas. Un de plus. J’EN AI MA CLAQUE. C’est alors qu’il prit la parole :

VigileMonsieur Graham. Vous... vous avez essayé de violer cette fille ?
MaxwellLes apparences sont trompeuses. Cette demoiselle est juste une emmerdeuse de plus. Tu sais ce qu’on fait des emmerdeurs pas vrai ?
Vigile Répondez à ma question monsieur.  
MaxwellJE VIENS D’Y RÉPONDRE PUTAIN DE GORILLE SANS CERVELLE. VIRE-LÀ DE MA VUE. TOUT DE SUITE.  

Je vais la buter moi-même si jamais elle dit quoi que ce soit de plus. Je vais la tuer. Je vais lui arracher la tête. Je vais... oh puis merde c’est pas le moment de dire ça. Même si ce n’est pas l’envie qui m’en manque.    
(c) Madouce sur Epicode

_________________

► « BAH CEY MES CHATS. Ils sont beau, ils sont doux et ils miaulent ! COMME TOUS LES CHATS JE SAIS. Quand ils veulent à manger ils me font cette tête là... Je craque immédiatement vous voyez ? Dernière chose, ILS SONT À MOI ! COMPRIS ? »

I LOVE CATS
(c) Myuu.BANG!


Dernière édition par Maxwell Graham le Sam 6 Juil - 15:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 19/06/2013

MessageSujet: Re: chaos is just in your ass, son of a bitch Δ m a x w e l l Ven 5 Juil - 15:39

Δ chaos is just in your ass, son of a bitch


Quel beau bordel. Mais tu étais plutôt contente de ton cou, à pouvoir surmonter les coups que tu as reçu et reprendre le contrôle de la situation par toi même. C'était drôle, très drôle. Pas autant que la suite. En effet, Graham revenait vers toi, et le vigile dans lequel tu plongeais ton visage semblait un peu perdu face à son patron qui essayait de te jeter dehors. Manque de chance, c'est toi qui tenait les ficelles cette fois-ci, et pas qu'un peu. Oh, il est trop mignon quand il est agressif. Ce serait dommage qu'il se calme maintenant. Tu continues alors de jouer la comédie, te mettant à pleurer et trembler davantage, tes doigts agrippant comme des griffes la chemise de l'employé avant de dire, d'une voix faiblarde :

« N-Ne laissez pas m'approchez... pitié... »

Je levais mes yeux vers lui, les larmes perlant le long de mes joues avant de ma cacher derrière le dos du type. Je penchais ma tête sur le côté, fixant faiblement Maxwell en le pointant du doigt.

« Il m'a enlevé aux sources thermales, il m'a assommé et je me suis retrouvée ici ! Je vous en supplie, faites quelque chose... ! »

Tu chouinais, comme une enfant.
Et pour combler le tout, tu venais t'écrouler au sol, tes genoux à terre, la tête basse complètement cachée par ta chevelure brune. Tu crachotais encore un peu de sang, essuyant goulûment tes lèvres. Et tu es bien curieuse de voir comment le brun va s'en sortir.

∞everleigh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 72
Date d'inscription : 28/04/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: chaos is just in your ass, son of a bitch Δ m a x w e l l Sam 6 Juil - 16:25

Δ chaos is just in your ass, son of a bitch

Maxwell & Malice

Je me demande encore comment nous en sommes arrivés là. Moi tentant de m’expliquer à propos des coups qu’on pouvait constater sur la demoiselle, tandis que celle-ci cherchait à tout prix à faire sa garce pour me tirer vers le bas. S’il n’y avait pas un témoin qu’est ce vigile, j’aurais certainement éclaté la petite gueule de cette merdeuse par terre. Mais malheureusement, il est bien là. Je ne peux rien faire même si je le veux. Mais bon, en même temps je ne peux m’en prendre qu’à moi-même. C’est elle qui m’a mis hors de moi certes, mais ce n’est pas pour autant que j’ai été plus intelligent qu’elle. Et celle-ci jouait encore la comédie. Faudrait lui donner un oscar parce qu’elle est bluffante dans l’interprétation de son rôle. Mademoiselle a peut-être fait du théâtre dans sa jeunesse. Ou pas. Non, Malice était ridicule dans ce rôle d’agneau apeuré, le rôle de la louve lui va comme un gant, pourquoi veut-elle absolument changer, tout cela pour me discréditer ? Je commence à en avoir ras le bol. Depuis tout à l’heure elle ne fait que gémir en me pointant du doigt, disant ce que je lui avais fait et ce que j’aurais éventuellement pu lui faire si j’avais été un imbécile.

Je la regardais tel un prédateur qui lorgne sur sa proie. Je suis las de ce petit jeu d’attrape moi si tu peux. Je vais mettre à terme à tout cela tant que les employés ne sont pas tous arrivés. Je fixais alors le vigile avant de m’approcher de lui prononçant ses quelques mots, d’un ton agressif :

MaxwellJe vais essayer d’être le plus clair possible.  Une fois à la hauteur du vigile et donc à celle de Malice également, je sortais mon couteau pour le pointer vers mon employé avant de reprendre :  Si jamais tu retranscris un mot. UN SEUL mot de ce qu’elle a dit, à qui que ce soit. Je t’égorge comme un lapin.
VigileM... Mai... Mais Mon... sieur...
MaxwellFerme ta gueule. Je vais virer moi-même cette emmerdeuse. Si tu tiens à la vie, fous-moi la paix. Ce n’est juste qu’une petite idiote qui pense pouvoir me la faire à l’envers, elle se permet même de droguer mes animaux de compagnie avec des somnifères cachés dans son soutien-gorge.
VigileDonc ce qu’elle a dit est vrai ?
MaxwellTu tiens à la vie oui ou non ?
VigileD’accord, je me tais. Pardon, Monsieur Maxwell, je ne vous ai pas vu aujourd’hui.  
MaxwellParfait. Je saurais me souvenir de ce geste.

Je prenais alors la demoiselle par le bras avant de la relever brusquement. Je la tenais ensuite fermement par la taille en laissant la pointe de mon couteau contre elle. Je fis alors quelques pas avec elle tandis qu’elle se permettait d’essayer d’appeler le vigile à l’aide. Mais ici, ils sont tous sous MON contrôle. Fin de l’histoire. Mais au lieu de l’amener dehors, j’emmenais Malice dans la réserve en verrouillant la porte derrière moi. Je la poussais alors délicatement contre le mur avant de me mettre juste devant elle, toujours le couteau contre sa peau, je ne la laisserais pas filer. Le moindre mouvement brusque, je la plante. Je pris alors la parole d’une voix sarcastique :

MaxwellPas de chance ma belle. Ici, je suis le maître des lieux. Bon... T’as suffisamment été chiante. Tu veux quoi pour me foutre la paix ? Je te donne ce que tu veux. Sauf si ça porte atteinte à ma vie ou celle de mes animaux de compagnie.  

Par ailleurs, Malice avait fait une remarque qui m’avait marqué tout à l’heure. Mon point faible ? Peut-être oui. Mais... malheureusement pour elle, je suis aussi très malin.

MaxwellTu parlais de mon point faible. Si tu penses que c’est mon fanatisme pour les chats... Ma pauvre, tu te trompes. BREF. TU. VEUX. QUOI ?    

(c) Madouce sur Epicode

_________________

► « BAH CEY MES CHATS. Ils sont beau, ils sont doux et ils miaulent ! COMME TOUS LES CHATS JE SAIS. Quand ils veulent à manger ils me font cette tête là... Je craque immédiatement vous voyez ? Dernière chose, ILS SONT À MOI ! COMPRIS ? »

I LOVE CATS
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 19/06/2013

MessageSujet: Re: chaos is just in your ass, son of a bitch Δ m a x w e l l Lun 8 Juil - 19:27

Δ chaos is just in your ass, son of a bitch


Finalement, le vigile s'écrasait. N'avait-il aucun amour propre pour se faire marcher sur les pieds par un type aussi gringalet que ce Maxwell ? Tu étais assez surprise, mais à la fois non. En fin de compte, c'est toujours les plus cons qui dominent, ça ne date pas d'hier. Alors le type s'en va, et tu te fais emmener jusque dans une autre pièce à l'arrière de la boîte, sans doute une réserve, tu ne vois pas grand chose. Tu te retrouves alors coincée dans ce petit endroit clos, la lame pointée contre toi. Tu grinces des dents. Dommage, tu t'amusais bien, mais il fallait que les choses prennent une toute nouvelle tournure ou un faux pas et c'était la morgue assurée - même si ça t'étais arrivé pas mal de fois depuis le début de leur rencontre.

« Pourquoi, tu t'imagines que j'ai vraiment besoin de quelque chose ? »

Lançais-tu avec une pointe de sarcasme. Un sourire aux coins des lèvres, ton visage se penche un peu en sa direction, le provocant du regard.

« C'est nul, j'm'amusais bien, j'voulais te voir péter un câble, te chier dessus littéralement. »

Ton dos s'appui contre le mur, ta tête se redresse et tu fermes les yeux, soupirant, las. Tes bras se croisent, nonchalante, tu passes une main dans ta longue chevelure.

« J'veux rien. Juste... Foutre le chaos. C'est le nom de ta boîte après tout, Chaos Is Yours... Choisis mieux la prochaine fois. »

Ta main vint alors caresser la sienne, tendue car elle tenait le manche de larme. Tu le provoques, encore et toujours, te demandant s'il finirait même par craquer un moment ou un autre.

∞everleigh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 72
Date d'inscription : 28/04/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: chaos is just in your ass, son of a bitch Δ m a x w e l l Dim 14 Juil - 16:10

chaos is just in your ass, son of a bitch Δ

Maxwell & Malice

Au final, je ne sais même pas ce que je vais en faire de cette demoiselle. Si jamais elle s’en va, il y des chances qu’elle reconnaisse le chemin pour revenir ici et elle risque de mettre un sacré bordel ça j’en suis sûr. De plus, elle serait même capable de me suivre pour voir où j’habite. Cela dit, elle risque d’avoir du mal à suivre une voiture à pied et à Sol Falena, c’est rare de voir des taxis. Je restais donc planté là, dans cette réserve, avec la demoiselle en face de moi. La pointe de mon couteau caressait le dernier rempart de son épiderme. Il suffisait que mon bras décide d’avancer pour que la froideur de cette lame pénètre la chaleur du corps de Malice. Il ne manque plus qu’un rien, qu’elle était à même de me donner. Mais je pense qu’elle tient à la vie. Alors elle ne tentera rien de surprenant. Peut-être quelques sarcasmes pour me provoquer comme elle en a l’habitude de le faire, mais c’est tout. Car malgré tout, je ne veux peut-être pas me résoudre à la tuer, raison pour laquelle je ne l’ai toujours pas fait alors qu’elle a voulu tuer mon chat par deux fois.

Je l’attendais,  il finit par arriver. Un sarcasme de plus émana de la demoiselle. Décidément, parfois j’ai presque l’impression de m’entendre parler. Enfin, en plus vulgaire sans doute. Qui se ressemble s’assemble dit-on, bah on va dire qu’elle est moi sommes l'exception à la règle hein. Elle avait toujours cette attitude désinvolte et provocante avec moi. Elle ne me prend jamais au sérieux, même quand je menace de la tuer. La seule chose qui l’intéresse, c’est de me faire perdre la tête. Moi je rentre dans son jeu comme un idiot en lui donnant de l’attention. Au final elle ne vaut rien, il n’y a rien a tirer de Malice, juste un plan cul et encore, elle sera réticente à cette idée. Quelques paroles plus tard, la demoiselle me fit remarquer que son intention était fondamentalement la même que la mienne. Foutre le chaos partout où elle passe. Je souris alors et rangea subitement la lame dans l’une de mes poches avant de m’écarter soudainement d’elle. Je lui souris alors avant de lui dire d’une voix taquine :

MaxwellJe n’ai pas de conseils à recevoir de toi. Tu es tellement lâche que tu serais prête à tuer un animal juste pour m’atteindre. En fait, au final tu es juste décevante, depuis le début.

Je pense que c’est à mon tour de la faire tourner en bourrique. Elle a trop joué avec moi, il est temps d’en faire de même. Je ne peux décidément pas faire comme ci je voulais lui donner l’avantage sur moi. Elle ne l’aura jamais. Quoi qu’elle tente. Je me rapprochais d’elle alors avant de plaquer mes deux mains contre le mur, pour que sa tête se retrouve entre mes deux mimines. Je rapprochais mon visage alors d’elle avant de lui dire :

MaxwellTu es une amatrice Malice. Tu n’as aucune ambition. Je pensais que je pourrais te faire jouer dans la cour des grands, mais... Mes lèvres vinrent alors effleurer celles de la demoiselle avant de se poser dessus, l’espace d’une petite seconde. Ma langue passa alors furtivement et brièvement sur ses lippes avant que je reprenne la parole en ces termes :  Tu n’es visiblement pas prête pour cela.  

Je ricanais alors longuement avant de voler un léger baiser à la demoiselle. Je reculais alors de quelques pas avant d’ouvrir la porte et lui lancer d’un ton provocant :

MaxwellVas-y. Va mettre le chaos. Il t’appartient, comme l’indique le nom de la boîte. Montre-moi si tu es capable de passer du statut d’amateur à professionnel. Et tu verras alors, je te montrerais quelque chose que même dans tes rêves les plus fous, tu n’aurais jamais imaginé.

Ses lèvres ont bon goût en fait. Je voudrais bien m’en régaler une nouvelle fois. CONCENTRE-TOI MAX. Ce n’est pas le moment de jouer au romantique. Tu as un animal à apprivoiser. Ou bien tu dois lui montrer que c’est toi le roi des animaux ici. Allons-y !
(c) Madouce sur Epicode

_________________

► « BAH CEY MES CHATS. Ils sont beau, ils sont doux et ils miaulent ! COMME TOUS LES CHATS JE SAIS. Quand ils veulent à manger ils me font cette tête là... Je craque immédiatement vous voyez ? Dernière chose, ILS SONT À MOI ! COMPRIS ? »

I LOVE CATS
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 19/06/2013

MessageSujet: Re: chaos is just in your ass, son of a bitch Δ m a x w e l l Dim 14 Juil - 18:27




chaos is just in your ass

Tu le sentais, toujours en train d'essayer de te faire péter un câble, exploser littéralement. Mais tu ne dis rien, tu n'écoutes qu'à moitié des propos aussi exacerbant que sa propre existence. Qui parle de lâcheté ? Qui ose parler de lâcheté ? Celui qui endort une fille, qu'il retient prisonnière sans aucune raison valable ? Mais quelle bonne blague ! Tu ricanais intérieurement. Et encore, si ces dires avaient pu d'une quelconque façon être vrais, tu n'aurais pas laisser passer ça vu ta nature impulsive mais il en était tout autre cette fois. Tu te délectais de voir ce monsieur crevette s'enfoncer royalement devant tes yeux. D'ailleurs, qu'est-ce que tu pouvais détester qu'il s'approche si près de tes lèvres, qu'il se permette de t'embrasser pour son bon plaisir. Tu lâchais une grimace de dégoût même si dans le fond Maxwell était loin d'être un homme repoussant. Disons que tu les préfère plus... musclés. Plus grands, plus sauvages. Là t'avais juste à faire à une sale peste bonne à être écrasée. Tu ne peux pas cacher non plus que ça t'avait plus, mais tu essayais de ne rien laisser paraître alors que la voie de la liberté venait de t'être ouverte pour la première fois de la journée. Tu le regardais lui, puis la porte, de nouveau lui, faussement hésitante. Alors tu fis un pas, puis deux, en la direction de la sortie de la réserve, te déhanchant un peu. Ton faciès se tournait brièvement vers le brun, un mince sourire s'étirant sur tes lippes.

« C'est dans ta tête que j'veux foutre le chaos Graham, pas dans ta boîte. Ce n'est que matériel. »

Lui laissant dans l'idée que tu allais partir sur ces mots, tu décidais d'en changer le destin, traînant soudainement Maxwell vers le centre de la boîte, puis un peu plus dans le fond. Face à face de nouveau, éclairés par la faible lumière du jour, tu lui offrais un regard joueur et à la fois intense. Tu avais envie de foutre le feu à cet établissement, juste pour rire, mais tu te retins. Tes mains vinrent pousser le directeur de Chaos is yours, le laissant s'asseoir sans crier garde dans le large sofa rouge. Tu posais ton genoux sur le canapé, puis l'autre, te retrouvant à califourchon au-dessus du jeune adulte. Ton regard se tient. Ton sourire ne te quitte pas.

« Et ce n'est pas de la lâcheté, c'était juste de la pitié Maxwell... »

Ton visage se penchant un peu sur le côté, tes lèvres vinrent presser les siennes, glissant ta langue sans gêne, caressant cette dernière avec sa jumelle avec brièveté. A ce même temps, tu déboutonnes de nouveau ton chemiser, laisser l'occasion à l'homme de sentir ta poitrine peu vêtue tout contre son torse. Tes doigts traversent ses bras avec langueur, et une fois tes mains jointent aux siennes, tu soupires :

« Mais bon, tu as raison ; vaut mieux que je parte. »

Et une nouvelle fois, tu t'éloignes, lui faisant un petit bye bye de la main en prenant direction de la sortie.

© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 72
Date d'inscription : 28/04/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: chaos is just in your ass, son of a bitch Δ m a x w e l l Mer 17 Juil - 11:24

chaos is just in your ass, son of a bitch Δ

Maxwell & Malice

Je lui avais tendu deux perches à cette petite que je déteste tant au final. Elle ne sait pas se tenir, elle me tient tête, elle est rancunière. Bref, elle a tous mes défauts. Et ça fait bizarre de voir son double. Celle-ci se tenait toujours en face de moi, à quelques pas. Elle semblait peut-être hésiter entre sortir ou me faire chier encore un peu. Personnellement;,je suis las de toutes ces conneries j’aimerais bien qu’elle sorte et qu’elle ne revienne plus jamais si possible. Cela dit, je ne pense pas que ne jamais la revoir peut être bénéfique pour moi. Cette demoiselle me ressemble tellement que ça en devient effrayant. Mais il faut se rendre à l’évidence, jamais elle ne voudra rester avec moi plus longtemps. Et je ne vais certainement pas ramper devant elle pour que ce soit le cas. J’ai d’autres chats à fouetter. Chat ? OH. IDÉE DE GÉNIE. Mais oui c’est ça ! Je sais comment la faire revenir. Oh je suis vraiment trop intelligent. C’est alors qu’avant que la demoiselle ne quitte la réserve, celle-ci me fixa avant de me dire qu’elle cherchait à mettre le bordel dans ma tête. On dirait presque qu’elle veut que j’aie le béguin pour elle.

Mais alors que je pensais qu’elle s’en irait, elle m’attrapa et me traina vers la piste de danse. Peu après, elle me poussa jusqu’à un sofa pour ensuite s’installer à califourchon. Putain... elle est sexy, mais elle est vraiment chiante comme ce n’est pas possible. Celle-ci prétexta alors que les événements de tout à l’heure ne résultaient pas de la lâcheté, mais de la pitié. J’eus un rictus amusé. Un mensonge de plus. Essayer de tuer un animal pour m’atteindre c’est de la pitié ? Mais oui bien sûr. T’as juste aucun courage. Tu veux nous faire croire que tu es un prédateur, mais au final tu es une proie. Et je vais me faire le plaisir de te le démontrer. Je pense qu’en fait je ne vais pas lâcher l’affaire avec elle. Je vais en faire ma proie. Oui, je pense que c’est la meilleure de choses à faire, je ne peux décemment pas la laisser tranquille aussi facilement. C’est alors que Malice fit quelque chose à laquelle je ne m’attendais pas. Ses lèvres vinrent se plaquer brusquement contre les miennes avant que sa langue vienne soudainement jouer avec la mienne.

La demoiselle devenait de plus en plus sensuelle en se déshabillant légèrement également. Je me laissais alors faire docilement tout en me laissant aller avant qu’elle n’interrompe ce moment, certainement avec une grande satisfaction. Je fis une petite moue déçue avant de la voir se relever et se diriger vers la sortie en prétextant qu’il valait mieux qu’elle parte. Bonne idée. Mais avant que celle-ci ne s’en aille, je me relevais brusquement avant de la prendre par la main. Je lui dis alors :

MaxwellUne seconde. Attends ici, je vais te donner un truc pour te dédommager de mes conneries.

Je me précipitais alors vers mon bureau avant de prendre mon animal qui roupillait sur le fauteuil. Les chats sont vraiment des animaux fainéants. Je revenais alors vers Malice avant de finalement lui tendre l’animal encore endormi. Je m'apprête à prendre un gros risque, mais tant pis.

MaxwellTiens, cadeau. T’as voulu le tuer, bah tu vas t’en occuper. Tu me le rendras quand tu le voudras, mais pour le moment tu le gardes. J’ai vu que tu semblais apprécier les chats malgré ta lâcheté. Allez, prends-le. Son nom est Shou. C’est mon préféré alors si jamais il ne revient pas vivant. BREF. Tu connais la suite.

Mais... À QUOI JE JOUE MOI BORDEL DE MEEEEERDE ?
(c) Madouce sur Epicode

_________________

► « BAH CEY MES CHATS. Ils sont beau, ils sont doux et ils miaulent ! COMME TOUS LES CHATS JE SAIS. Quand ils veulent à manger ils me font cette tête là... Je craque immédiatement vous voyez ? Dernière chose, ILS SONT À MOI ! COMPRIS ? »

I LOVE CATS
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 19/06/2013

MessageSujet: Re: chaos is just in your ass, son of a bitch Δ m a x w e l l Jeu 18 Juil - 13:35




chaos is just in your ass

Sa main saisit la tienne. Tu eus un petit sursaut ainsi qu'un léger sourire – très léger – alors que tu t'attendais à ce qu'il te plaque follement contre un mur. Oui tu avais des fantasmes particuliers mais tu aimes bien les hommes qui prennent de tels initiatives, et puis en te découvrant face à lui tu pensais lui avoir fait passer un message. Mais non, monsieur Graham continue de parler et tu le fixe, un peu saoulée. C'est alors qu'il repart, alors tu croises tes bras, prend appui sur l'une de tes jambes. Tu patientes même si tu n'en as pas trop envie, tu es curieuse après tout. Qu'est-ce qu'il va bien pouvoir te faire comme connerie ?
C'est en l’apercevant au bout de la salle revenir avec l'animal endormi que tu comprends, ou du moins, en partie. Maxwell se plante devant toi et te tend le chat comme s'il s'agissait d'une vulgaire baballe. Tu fais une grimace, tu l'écoutes t'obliger à prendre la bête et d'en prendre soin.

Finalement, un nouveau sourire se calque sur ton visage. Il est mignon. Le chat hein, pas lui. Lui c'est juste un putain de crustacé. Tu hoches un peu la tête, serrant la boule de poil contre ta poitrine comme un bébé. Ton corps se balance un peu, tu le berce, lui caresse le museau, presque attendrie. Tes joues deviennent un peu roses mais tu te reprends, remontant le bout de ton nez vers le brun.

« Ca me fera un souvenir. »

Puis plus rien, tu tournes tes talons. Enfin pas tout a fait, tu t'approches de lui, tes lèvres se logent contre sa joue et là tu reprends ton chemin. Tu pousses la porte, le soleil caresse ton visage et enfin, tu peux rentrer chez toi. L'après-midi a été mouvementée, et c'était assez amusant, tu dois l'avouer.
A quand la prochaine partie ?

© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: chaos is just in your ass, son of a bitch Δ m a x w e l l

Revenir en haut Aller en bas
 

chaos is just in your ass, son of a bitch Δ m a x w e l l

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» News Space Marine du Chaos V6
» Vente/ echange Space Marine du chaos
» Vente Demons du Chaos/Dark Angels/Empire
» Nain du chaos
» sorcier du chaos monté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
undisclosed desires :: chaos is yours-