AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Closing Time || Caïn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 7
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Closing Time || Caïn Ven 28 Juin - 14:40



Une journée longue et ennuyeuse, comme d’habitude. Sans coup de théâtre qui aurait pu venir l’illuminer. Les élèves t’insupportaient toujours autant, incapables qu’ils sont de ranger comme il se doit le matériel qu’ils venaient d’utiliser. Ils te prenaient pour une boniche, tu en étais certaine. Bah, peu importe. Finalement, ça t’arrange presque, même si tu ne leur avoueras jamais. Tu étais restée après les cours pour ranger au calme, tandis que tu réfléchissais. Tu te demandais ce que tu pourrais bien faire, ce soir. Tu te dirigeas vers la fenêtre, pour observer les élèves inconscients se prélasser au soleil, à l’instar des lézards. Ton regard se porta sur une fille qui lisait seule. Cela te fit penser à cette librairie, dont on te parlait de temps en temps. Ça pourrait faire l’affaire, après tout.

Tu retiras ta blouse avant de l’accrocher au porte-manteau de la salle qui t’était attitrée, avant de fermer cette dernière à clé. Tu jetas un coup d’œil à ta montre, espérant qu’avec un peu de chance la librairie ne serait pas encore fermée. Même si tu savais que la chance t’avait abandonnée depuis longtemps, tu ne te pressais pas. Tu observais les toits autour de toi, pour être certaine que rien ne te tomberait dessus. Tu regardais par terre aussi, pour ne pas tomber comme une gourde au milieu du trottoir. La rue était animée, et tu te laissais porter par les discussions diverses, les marchands qui essayaient de vendre. Puis peu à peu, tu t’éloignais du quartier marchand, direction le quartier résidentiel. Tu entendais des cris joyeux d’enfants, tu voyais des pères de famille tailler les haies qui les séparaient de leurs voisins. Et puis, au fur et à mesure, tes pas te conduirent devant un haut bâtiment, ou l’enseigne indiquait The Seed is Strong ▬ Librairie. Tu étais arrivée.

Tu poussas la porte, priant pour qu’elle soit encore ouverte ; elle l’était. Tu esquissas un petit sourire avant d’entrer et de refermer derrière toi. Tu observais cet étalage de livre en clignant des yeux. Ainsi donc, on ne t’avait pas menti : cette librairie est à la hauteur de sa réputation. Tu t’engouffras dans la première allée, sans savoir exactement ce que tu cherchais. En fait, tu voulais juste découvrir les secrets de ce lieu. Tes doigts caressaient les reliures des différents livres, alors que tu avançais lentement entre les différentes allées. Tu te demandais s’ils avaient des livres de sciences : ainsi, elle pourrait peut-être trouver de quoi occuper ses élèves une heure ou deux, ou même quelque chose à titre personnel. Elle regarda sa montre. 18h25. Si ça se trouvait, elle allait fermer bientôt, et tu ne faisais que déranger…

Tu cherchas alors dans ce labyrinthe de livres la personne gérant ce lieu, et c’est en la cherchant que tu tombas sur ce à quoi on t'avait prévenu : un homme s'habillant d'un type oriental.

PIExcusez-moi ? Vous êtes bien le libraire ? Si c’est le cas, j’espère juste que je ne vous gêne pas pendant votre fermeture…

Elle s'avança vers lui, en continuant à regarder les étalages.


PIVous avez une bibliothèque impressionnante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Closing Time || Caïn Ven 28 Juin - 16:34

Yaaaaawn…

Le long râle sonore provenait de Caïn, à demi affalé sur un fauteuil au premier étage de sa librairie. Il s’embêtait. D’une force inimaginable. Et il n’avait pas le droit de dormir.

La journée avait été des plus mornes, c’était pas moins de deux personnes qui avaient passé le pas de sa porte, et ça dans la matinée. Des gens, qui en plus n’avaient pas été intéressants, qui s’étaient contentés d’acheter des livres dont ils avaient les références avant de quitter bien vite The Seed. Allez quoi, vous auriez pu un peu parler ! Vous ne pensez pas que c’est votre argent qui me suffit. Bon, techniquement si, ils le pensent. Mais en vérité, non, l’argent il s’en fichait. Lui ce qu’il voulait, c’était parler avec d’autres personnes, faire la fête, se saouler, copuler. Et créer des bâtiments, il aimait bien aussi. La seule chose qu’il aimait dans le monde réel, créer des bâtiments, des parcs, des prairies. Des centres commerciaux aussi. Ca il avait moins aimé. Utopia. Brr ! Il n’y avait pas été pendant l’intégralité de l’événement, mais le peu qu’il avait vu, l’avait traumatisé. Des élèves, des professeurs, étaient morts, dans un bâtiment. Qu’il avait encodé lui-même. Il les avait tués, en laissant la place à un tel bug dans sa création. Ca ne l’empêchait pas de dormir, non Caïn n’était pas comme ça, mais ça lui avait quand même pourri plusieurs de ses nuits, à rêver des gens qui s’entretuent, de gens qui sautent dans le vide, et de voix mystérieuse.

Ce qui l’embêtait vraiment avec l’incident Utopia, c’était la petite note qu’il avait reçu.

Note n°24 a écrit:
En vertu de la clause n°17 de votre contrat, nous nous voyons dans l’obligation de vous supprimer un mois de salaire, en guise de pénalité pour non-conformation de votre travail aux normes. Cordialement.

Ca, c’était embêtant, parce que du coup il allait devoir passer moins de temps dans le monde réel, or, il était, et ses employeurs n’étaient pas sans le savoir, en train de bosser sur un gros projet. Assez pour faire passer Utopia pour un cabanon. Et il avait besoin d’être dans le monde réel pour transférer ce qu’il faisait à Bêta à un endroit que les gens pourraient atteindre.

Il avait passé sa journée à ruminer ça, si bien qu’elle était passée comme un mois d’hiver, trop lentement.

Il allait bientôt fermer, et se demandait s’il allait faire du rangement dans les sous-sols, comme il devait le faire depuis une semaine, ou bien appeler Nem et lui ordonner de se pointer pour qu’ils aillent passer la nuit au chaos is yours, comme il faisait depuis une semaine.

Non, il…devait…boss. Caïn se leva alla chercher son téléphone. Bordel, plus de batterie. Le temps que l’appareil recharge, il alla faire un tour en bas, pour prendre un livre et bouquiner un peu. Et c’est là qu’il entendit la porte s’ouvrir, la clochette tinter. Un troisième client. Oh mon dieu faites qu’il soit amusant, qu’il parle, qu’il ne cherche pas un livre en particulier, une édition précise, qu’il soit intéressant !

Entendant le bruit d’une paire de talons hauts s’approcher de lui doucement, il ne se releva pas, toujours à chercher son livre.


PI Excusez-moi ? Vous êtes bien le libraire ? Si c’est le cas, j’espère juste que je ne vous gêne pas pendant votre fermeture…

Oh mon dieu non, elle ne le gênait pas. Pas. Du. Tout. Au contraire, elle avait toutes les chances de lui égayer la journée.

Caïn tourna la tête, passant rapidement la personne au scanner. Femme, comme les talons l’avaient laissés entendre, brune, pas mal. Lunettes. Et il l’avait déjà vu, et ceux qu’il avait déjà vu sans les avoir rencontrés, c’étaient ceux qui étaient sur le trombinoscope qu’on lui avait donné, celui des scientifiques en faction à Sol Falena. Du coup, elle savait pour lui, ou pas ?


PI Vous avez une bibliothèque impressionnante.

Ha ha, il en étai fier de sa librairie ! C’était un peu son bébé à lui,  avec le temps que ça lui avait pris de trouver tous ces ouvrages à remettre dans ce monde.

Merci bien ! Et vous ne me dérangez pas le moins du monde. De toute façon, ce n’est pas comme si j’allais partir après la fermeture, je vis deux étages plus haut.

Il lui désigna du chef un escalier qui montait vers les étages supérieurs. Puis il se releva, époussetant son large hanten blanc, qui lui servait plus ou moins de gilet et de robe de chambre quand il était à l’intérieur.

Alors mademoiselle, en quoi puis-je vous être utile ? Vous avec un cadeau à faire ? Besoin de consulter un ouvrage ? Vous êtes venue bavarder ?

_________________
Caïn's Theme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 7
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Closing Time || Caïn Ven 28 Juin - 22:18



Tout en l’observant, tu penchas la tête sur le côté. Il n’avait pas l’air si déluré que les rumeurs qui t’étaient parvenues jusqu’aux oreilles, au contraire. Il te semblait même sympathique, avec son sourire aux lèvres. Ce fut ensuite à ton tour d’être dévisagée, et c’est bien normal. Il te semblait voir un éclair de fierté dans ses yeux, lorsque tu le complimentas sur sa collection de livres. Ainsi, tu pouvais penser que c’était son œuvre, tous ces livres regroupés, et qu’il n’en était pas seulement le vendeur. C’était en quelque sorte leur gardien, voir même leur père, si c’était lui qui les avait tous dénichés. Tu te retournas quand il te montra les escaliers, situés au fond de la pièce. Habiter sur son lieu de travail pouvait être un handicap comme un aperçu du paradis. Dans ton cas, c’était l’enfer. Obligée de partager une chambre avec d’autres membres du personnel sans avoir de véritable coin à toi où être tranquille te manquait. Ici, il était en compagnie de ses livres. Comme ça te paraissait plaisant.

CAÏNAlors mademoiselle, en quoi puis-je vous être utile ? Vous avec un cadeau à faire ? Besoin de consulter un ouvrage ? Vous êtes venue bavarder ?
PIEn réalité, j’étais venue pour voir si ce qu’on me disait à propos de cet endroit était vrai. Et je dois avouer que je ne suis pas déçue. C’est vraiment un endroit incroyable.

De nouveau, tes pas te menaient ici et là, regardant un livre au hasard pour le feuilleter, le reposer et en prendre un nouveau. Tu ne savais pas ce que tu voulais, mais le libraire n’avait pas l’air de vouloir fermer au plus tôt. Tant mieux pour toi.

PIParler ne me dérange pas, au contraire. Alors parlons. J’aimerais savoir si vous aviez des livres sur la chimie ou l’astronomie… Et avez-vous des livres en langue originelle ? La plupart que je trouve dans les autres librairies sont des traductions pour être compris par les élèves.

Malheureusement, c’était vrai. On ne parlait qu’une seule langue ici, pour être compris par tous les arrivants. C’en devenait même frustrant. Tu aimerais bien trouver un livre en serbe, juste pour pouvoir lire quelque chose de différent, et te replonger quelques années en arrières… ça te manquait ? Pas vraiment. Partir de Serbie t’avait permis de devenir une bonne scientifique, et d’intégrer ce projet… Evidemment, il t’avait fallu endosser malgré toi ce rôle de professeur. Le bon côté des choses, c’était que tu pouvais continuer à faire des expériences comme bon te semblait. Tu reposas le dernier livre que tu avais pris, pour essayer d’avoir une vue d’ensemble sur la librairie.

PIC’est vous qui l’avez construite ? Ou vous avez repris la boutique après une vente ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Closing Time || Caïn Lun 1 Juil - 10:20

Haha, alors comme ça sa librairie était célèbre hein ? Comme un endroit merveilleux, incroyable ? Alors pourquoi il n’avait pas eu de client aujourd’hui, hein ? Vous pourriez me le dire madame la scientifique sous couverture ? Non, vous ne pourriez pas, parce que vous ne saviez pas. Personne ne sait.
Caïn se contenta de feuilleter son livre, pendant que la femme déambulait dans l’allée, cependant il ne perdait pas une miette du spectacle, ses yeux étant rivés sur elle. Elle non plus, ne semblait pas vraiment intéressée par les livres qu’elle prenait, les regardant à peine avant de les reposer et de passer au suivant. De vous nous ferions quelque chose madame ! Non mais c’était vrai, les gens qui venaient dans la librairie sans idée de ce qu’ils cherchaient se faisaient de plus en plus rares, et ils en devenaient d’autant plus appréciables, en général. Le libraire finit par la suivre au fur et à mesure qu’elle s’avançait dans les rayonnages, quittant peu à peu la partie de la librairie où elle l’avait trouvé pour s’approcher du fond de la salle, là où se trouvaient les livres les plus anciens de l’étage. Un libraire, dans le monde réel, aurait pris peur pour ses ouvrages anciens quand un néophyte s’en serait approché. Caïn, par mimétisme, se rapprocha rapidement de la cliente lorsqu’elle arriva dans cette zone, bien que sachant pertinemment que chaque livre pouvait être restauré sans problème.


PI Parler ne me dérange pas, au contraire. Alors parlons. J’aimerais savoir si vous aviez des livres sur la chimie ou l’astronomie… Et avez-vous des livres en langue originelle ? La plupart que je trouve dans les autres librairies sont des traductions pour être compris par les élèves.

Ca, c’était une question piège. Comment un civil lambda, qui aurait tout oublié de son passé, aurait pu comprendre le concept de langue originelle ? Etait-ce un test ? Pour voir si tout ce qu’on disait sur le libraire était vrai ? Pourtant, depuis qu’il avait ouvert sa boutique, jamais il n’avait vendu autre chose que des livres dans la langue d’ici. Enfin qu’importait ? Cette personne indiquant clairement qu’elle savait que cet endroit n’était pas vraiment normal, donc soit c’était bien un membre du personnel de Sainte Croix, soit c’était une des personnes, qui comme lui quelques années plus tôt, avaient intégré ce monde en toute illégalité. Dans les deux cas, Caïn pouvait répondre comme il le voulait, et au besoin signalerait à Emile ce passage pour qu’on vérifie qu’elle n’avait pas hacké pour venir ici.

Chimie ou astronomie ? Vous vous y intéressez ? Remarquez, je comprends, il y a tellement à savoir dessus. Rien qu’en voyant la quantité de livres traitant de ces sujets que j’ai. Du coup, oui, j’en ai. Quant des ouvrages non-traduits, vous n’en trouverez pas ici. Enfin pas à cet étage, ni en montant. Du coup, suivez-moi, je vous emmène là où vous aurez de quoi satisfaire votre soif de connaissance. Et par ailleurs, pourrais-je connaitre votre nom ? Pour moi, je suis Caïn.

Tandis qu’il avançait, suivit par la femme vers un escalier en colimaçon dissimulé derrière une étagère quelques mètres plus loin, elle lui demanda s’il avait lui-même construit la bâtisse, où s’il avait repris des locaux existant. La vérité était simple, il n’avait pas construit l’endroit, mais l’avait codé. Problème, il n’avait pas du tout le droit de dire qu’il codait ce monde à qui que ce soit, si cette personne ne le lui mentionnait pas explicitement avant. Clause numéro treize, ou quatorze de son contrat.

Et bien, c’est un peu compliqué à vrai dire. Disons que je me suis fais aider pour construire la bâtisse. Je n’ai pas vraiment le physique d’un maçon, haha.

Descendre l’escalier. Taper dans les mains pour allumer les lumières au sol et au plafond. Tendre la main à la femme pour l’aider à descendre la dernière marche. Lancer l’autre main dans le vide.

Voilà, ici vous trouverez sans doute votre bonheur. Bon, je vais tout de même vous conseiller de fureter à droite pour ce qui traite des sciences, parce que si d’aventure vous partiez dans les ouvrages philosophiques, ça ne nous avancerait pas. Vous êtes arrivée à Sol depuis longtemps ?

_________________
Caïn's Theme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 7
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Closing Time || Caïn Sam 6 Juil - 17:43



Tu suivis le libraire, te demandant où il allait t’emmener. Il semblait confiant, il semblait vouloir t’emmener dans un lieu où tu pourrais voir plus de livres. Et si tout cela n’était qu’un piège ? Tu plissas les yeux, cherchant à savoir ce qu’il pourrait y avoir au bas de cet escalier. Tu ne dis mot, attendant de voir ce qu’il se passerait. Tu t’attendais à n’importe quoi. Une cave dans laquelle il l’aurait enfermée pour l’interroger, une cellule de prison, des bandits en fuite…Bref, tout, sauf ce qu’il allait lui montrer. Une fois arrivée en bas de l’escalier en métal, tu fis une pause.

PIoh… Ouah.

Tes yeux clignèrent, tu pris la main qu’il te tendait avant de t’engouffrer dans la pièce. Comme à l’étage plus haut, tu passas tes doigts sur les couvertures d’un air distant. Etait-ce possible d’accumuler tant de livres en une seule vie ? C’était une bibliothèque dont il pouvait être fier. A sa place, tu passerais tes journées enfermée ici, pour apprendre toujours plus.

PIJe pense y trouver ce que je cherche, oui. En même temps, avec tout ce qu’il y a ici, je pense ne pas avoir le droit de me plaindre.

Un sourire s’étira sur tes lèvres, tandis que tu continuais ton exploration par l’endroit où il t’avait indiqué. Cela faisait bien longtemps que tu n’avais pas eu l’impression d’être à ta place, ou que tu n’avais pas autant de connaissances à portée de main.

PIJe m’appelle Pi. Et je suis ici depuis un an environ, il me semble. Et vous ?

Tu t’engouffras alors dans le rayon où les étagères semblaient porter seulement des livres contenant de précieuses informations sur l’astronomie ou la chimie. Tu pris un de ces trésors, et feuilletas le sommaire. Tu en pris un autre, puis un autre ; ils s’empilaient dans tes bras. Tu te demandais s’il les vendait tous, ou s’il en gardait certains pour sa réserve personnelle. Au fur et à mesure que tu prenais des livres, tu les comparais pour prendre les meilleurs, et en reposais certains à leur place. S’il les vendait, cela reviendrait à faire un sacré petit trou dans ton porte-monnaie. Dans cette éventualité, tu pensais qu’il était préférable d’en prendre un petit nombre plutôt que tous ceux qui t’intéressaient d’un seul coup. Ça t’obligerait à revenir, du coup. Tu te tournas vers le libraire, lui fourrant les livres dans ses bras.

PITenez. Vous vendez aussi les livres qui sont ici ? Sinon je voudrais bien les emprunter, ou les consulter sur place si possible. C’est pour mes cours à Sainte Croix, j’y enseigne l’astronomie et la chimie, c’est pour cela que je cherche des livres traitant de ces matières. Et évidemment, pour ma culture personnelle aussi, cela va de soi.

Finalement, la raison l’emportait sur ta curiosité. Tu pris d’autres livres, avant de te freiner. Il fallait que tu arrêtes, sinon tu allais tout acheter.

PI Hm… Vous m’aviez dit… Avoir des livres en autres langues, c’est bien ça ?

Tu fais une connerie Pi. Tu n’es pas assez prudente, les livres et cette découverte te tourne la tête. Tu ne devrais pas insister comme ça, tu ne le connais même pas. Si on apprend que tu donnes des informations à tout va, je ne sais même pas ce qu’il restera de toi bientôt.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Closing Time || Caïn Dim 14 Juil - 17:23

Elle avait un nom de chiffre. Comme ça allait bien avec son boulot de scientifique. Parce que oui, Caïn n’avait plus de doute, cette femme était bien une des scientifiques dépêchées dans ce monde par les officiels de projet U.D. ! Il était impossible qu’il en soit autrement. Les rares adultes qui auraient eu la capacité de rentrer par effraction dans ce monde n’en feraient rien, parce que c’était généralement eux, qui envoyaient les gosses hackers. Elle aurait donc pu être un de ces enfants, jetés quelques années plus tôt dans une machine, et qui aurait simplement terminé ses études ici, puis décidé de rester. Sauf que.
Sauf que jamais quelqu’un d’extérieur au projet n’aurait pu obtenir un poste de professeur, encore moins dans des matières comme la chimie ou l’astronomie. Non, ils regorgeaient de personnes capables dans le vrai monde, assez pour pouvoir faire tourner les effectifs s’il leur en prenait l’envie.
Donc, une scientifique. Donc, elle avait tous ses souvenirs. Ah oui, personne, non personne ne viendrait lui demander avec insistance des livres en langue originale sans avoir une quelconque nostalgie de cette langue, donc souvenirs, ou bien bribes de mémoire qui refaisaient surface. Mais il avait exclu la seconde option. Et il ferait un rapport à Emile de toute façon. Donc il était acceptable de ne pas lui mentir. Tant mieux, parce que s’il s’y prenait bien, il pourrait même s’en faire une camarade de sortie, vu qu’elle ne devait pas être bien plus âgée que lui.


Oh, pour ce qui est de la vente, ceux qui sont ici ne sont pas supposés être vendus. Après tout, j’ai des ouvrages traitant des mêmes sujets à l’étage supérieur, mais autorisés à la vente par nos patrons, eux. Ceux qui sont ici contiennent sans doute des informations qui pourraient mettre la puce à l’oreille de quelqu’un qui serait entré ici sans y avoir été invité, si vous voyez ce que je veux dire. Même leur lecture est réglementée, et je n’aurais pas du vous emmener ici. La dernière fois que j’ai lâché un gamin des yeux, bref. Après, compte tenu de votre statut d’enseignant à Sainte-Croix, je pense que je pourrais bien faire une exception. Par contre, il est hors de question que je reçoive de l’argent, même de vous, pour un de ces livres. Alors ça sera un don, ou bien vous les lirez sur place. J’ai un espace prévu à cet effet au premier étage. Si vous voulez, je vous laisse l’occuper ce soir, je n’ai pas prévu de sortir, et j’ai des livres à inventorier. Enfin, pour ce qui est de lire en langue étrangère, j’ai effectivement ce type d’ouvrage, et ils sont un peu plus loin dans cet étage. Cependant, il me faudra un peu plus de précisions, et il est absolument hors de question que vous alliez vous servir pour le coup. Je vous invite donc à me suivre en haut avec les livres que vous avez pris, et si vous voulez un thé, ou, soyons fou, un milkshake, demandez, je tenterai de vous faire ça entre deux allers-retours !

Le ton ne laissait pas vraiment de place à la répartie, et il avait presque tourné vers quelque chose de tendu lorsqu’il avait parlé du fond de l’étage. La fixant avec attention, il s’avança pour l’aider à porter les livres qu’elle avait reposés, et qui du coup pourraient lui être utiles, avant de lui emboiter le pas dans l’escalier, en profitant pour admirer son dos et ses hanches.

_________________
Caïn's Theme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Closing Time || Caïn

Revenir en haut Aller en bas
 

Closing Time || Caïn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quite cute: ral quite cute, play time & candy yum yum
» SWAP Apéro Time
» (✰) i hold the time to keep you off my mind.
» ☾ every time you touch me i just melt away.
» M482 VISÉ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
undisclosed desires :: The Seed is Strong - Librarie-