AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [Y] _only a few things [luna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: [Y] _only a few things [luna] Lun 20 Mai - 15:57




only a few things.


Pourquoi traine t-elle encore dans les couloirs ? Là est toute la question du 'problème'. Lucrezia, ses yeux bleus brillants, restait dos au mur avec les bras croisés de sorte à ne pas les laisser se balader. Elle semblait prendre la pose de celle qui attend quelque chose, ou plutôt quelqu'un. Sa respiration étant calme, elle ne semblait pas trop inquiète par l'heure qu'il était. En effet, la nuit était tombée depuis longtemps, et la légère lumière de la lune reflétait sur elle à l'aide de la fenêtre juste en face. De là elle pouvait voir tout ce qui arrivait de droite à gauche. Elle attend quelqu'un. Mais elle ne sait pas qui. La première venue lui fera l'affaire. Peut-être que ce sera 'Elle', comme elle se permet de l’appeler. Et dont elle se demande sans arrêt que peut-elle bien représenter. Après tout, c'est la seule chose qui lui revient de son passé. Pas non plus d'une grande netteté. Mais elle se souvient que cette fille lui avait changé la vie. Une fille joueuse, qui s'était amusée d'elle. Alors peut-être que cette fois-ci, en guettant la personne qui oserait dépasser le couvre-feu, elle la rencontrerait enfin ? C'était peut-être idiot de sa part, mais au moins elle pouvait ainsi passer son temps plutôt que de rester dans son lit à attendre de longues heures que le sommeil arrive. En plus ce soir-là ses colocataires s'étaient très vites endormies. Il était donc ennuyeux de rester là, dans son lit, à attendre et attendre et attendre encore. Elle n'était pas du tout endormie, elle était même prête à aller faire la fête. Pourquoi, alors qu'elle a 17 ans, elle est obligée de se coucher si tôt ? C'est pas dans ses habitudes. Même si elle est là depuis un bon nombres de mois, elle ne s'y habituera sans doute jamais. Comme elle ne s'habituera pas non plus aux prières. Rien qu'en y pensant elle se mâchait l'intérieur de la joue.

Bon, tu arrives quand ... ?

Lucrezia commençait sérieusement à s'impatienter. Cette fille X était longue à arriver. A moins qu'aucune d'elle ne reste dans les couloirs après vingt-deux heures ? Alors comme ça les filles ici seraient carrément obéissantes ? Elle n'en croyait pas un mois. C'est donc avec plein d'espoirs qu'elle se redressa en se disant qu'elle allait attendre encore quelques minutes. Le temps que fille X arrive jusqu'à son dortoir. Peut-être qu'à l'heure qu'il est, elle met du temps en marchant doucement pour ne pas se faire remarquer ? .. Surement. Lucrezia avait tout comprit à la vie. Et c'est sur cette belle conclusion, qu'elle se mit à sourire.
Tap tap. Un bruit de pas se fit enfin entendre. Léger et maladroit à la fois. Lucrezia tourna la tête vers là où la personne arrivait, et reconnu de suite la chevelure rose bonbon : c'était Luna. Ces deux filles ne peuvent pas se calculer. Enfin plutôt, elles s'adorent, mais de manière à toujours vouloir taquiner l'autre. Une grand ambiguïté les envahies quand elles sont ensembles, et l'une et l'autre se chamaillent d'une drôle de façon. Elles pourraient tout deux se retrouver face à face en sous-vêtements que ça sera complétement normales. En la voyant, Lucrezia eu à la fois un soupir, mais un petit battement de cœur. Elle pensait rencontrer une autre fille qui la connaitrait moins, mais elle resta tout de même 'ravie' de voir la jeune fille. Luna ne semblait pas l'avoir aperçue. Cachée, Lucrezia en profita pour sortir de l'ombre, et d'un pas rapide et souple comme elle avait apprit au basket, elle attrapa par les épaules Luna, qu'elle poussa violemment contre le mur, quitte à le faire vibrer. Son regard perça le sien quand elle ne fut qu'à quelques centimètres de son visage, sa cuisse ayant frôlée tout le long de sa jambes, et s'étant arrêté au moment où elle toucha l'entre jambe. Posant son bras contre le mur, de sorte à entourer Luna, elle la regarda un petit moment, puis lui lança avec une lueur maline :

J’espère que te faire chopper ainsi pour avoir dépassé l'horaire du couvre feu ne te dérange pas trop ?

Elle se serra un peu plus contre elle. C'est vrai qu'entre choisir de se faire attraper par l'un de ces surveillants incompétents, ou par une jeune fille pleine d'ardeur, il n'y a pas photos sur qui choisir. Lucrezia posa alors sa main sur la joue toute douce de Luna, la frôlant tout doucement comme si elle était une poupée prête à se casser. Pourtant c'était être naïf que de penser que Luna est quelqu'un d'inoffensif. Ce serait comme se jeter dans la gueule du loup. Et faire preuve de suicide que de s'accrocher autant à elle. Mais Lucrezia avait éprouvée ce besoin. En compagnie de Luna, c'est comme si elle perdait tout ses moyens, et qu'elle avait besoin de se lâcher. Quitte à se coller à elle dans un couloir dégagé à tout les surveillants désireux de surveiller les alentours. chouette.

Je ne crois pas que l'on s'est déjà vues d'aussi près ? .. Tu sens bon Luna ♪

Elle n'hésita pas plus longtemps, et approcha son nez jusqu'à son cou pour y remonter tout doucement en frôlant sa peau du bout de son nez. Non, Lucrezia n'a vraiment pas sommeil ce soir.
made by pandora.





Dernière édition par Lucrezia Paige le Lun 20 Mai - 20:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 52
Date d'inscription : 07/05/2013

MessageSujet: Re: [Y] _only a few things [luna] Lun 20 Mai - 17:09


et dire que la soirée avait mal commencée...
Luna feat. Lucrezia Paige.

Je me demande encore... pourquoi ? Pourquoi il a fallu que je fasse ça ? Je suis vraiment la reine des perverses ! Et résultat, je ne sais même pas vraiment où je suis. Vous ne comprenez rien à ce que je raconte, c’est normal ! Je ne vous ai rien expliqué pour le moment. Alors, laissez-moi faire si vous le voulez bien. Je me suis dis qu’une ballade nocturne ne me ferait pas de mal alors, j’ai quitté la boîte sans prévenir... non je déconne j’avais posé ma soirée. Enfin il me semble... Oh et merde c’est pas important hein ! En gros j’étais chez moi à rien foutre et je me suis soudainement souvenu que j’avais oublié quelque chose de très important à l’académie Saint-Croix. Quoi à votre avis ? Eh bien... de ramener une fille dans mon lit bien évidemment ! C’est que ça me manque quand même ! Une petite partie de jambe en l’air me ferais le plus grand bien, je suis un peu à cran en ce moment. Alors je suis certaine qu’aller taquiner quelques filles à cet établissement me fera la plus grand bien ! Avec un peu de chance je croiserais... AMBER ! Oh oui ! Ou bien l’autre donzelle, avec des mirettes similaires aux miennes... Lucrezia il me semble.

J’étais donc partie de chez moi dans cette optique. Il faut que je m’envoie en l’air ! Mais au final, ce qui j’espérais être une promenade de santé fut un véritable cauchemar ambulant. En arrivant à l’académie, je trouvas un endroit à escalader pour entrer. En atterrissant je me nuis niqué la cheville ! Heureusement je pouvais toujours marcher mais en boitillant un petit peu je dois bien le dire. Et là... c’est le drame. En me rendant dans les dortoirs, je me fis remarquer à l’extérieur. Par un des surveillants sui faisait une ronde nocturne. Je crois bien que je n’ai jamais couru aussi vite de ma vie pour échapper à quelqu’un. J’avais réussi à le semer mais à quel prix ! J’étais entrée dans un bâtiment que je ne connaissais absolument pas. J’avais même montée quelques marches alors que je ne savais même pas où elles menaient. Je suis vraiment dans la merde... et jusqu’au cou. Maintenant il ne me reste plus qu’une seule chose à faire... PRIER. Non je déconne, je ne crois pas en dieu de toute manière. D’ailleurs je crois qu’ici c’est un endroit très pieu. Je parierai cependant que la majorité des élèves en ont rien à foutre de la religion.

Me voilà donc dans un TRÈS LONG couloir. Parsemées de portes partout... OH SEIGNEUR. JE SUIS DANS UN DORTOIR. Si c’est celui des mecs je me suicide en me jetant par la fenêtre. Je fis quelques pas timides pour traverser le couloir, puis je finis par prendre un peu d’assurance. Même si je ne distinguais pas grand-chose et que je ne faisais surtout pas attention. Et c’est alors que... SURPRISE. Quelqu’un m’attrapa par les épaules et me plaqua plutôt violemment contre le mur. Je ne pus retenir un petit soupir de surprise ainsi qu’un léger : « aieuh ! ». Tout de même assez discret et contenu pour que seule la personne qui venait de me faire cela puisse l’entendre. La voix de mon agresseur résonna alors dans ma tête et m’arracha un sourire satisfait. JE SUIS UNE PUTAIN DE CHANCEUSE. C’est elle ! Lucrezia ! Elle se tenait à quelques centimètres de mon visage et me regardait avec un air tellement malicieux. C’est dingue à quel point cette fille me fait de l’effet. Pourquoi autant d’ailleurs ? Sans doute ces yeux qui me donnent l’impression d’être examinée sous toutes les coutures, je me sentais nue devant elle... J’AIMERAIS BIEN TIENS !

Je sens bon moi ? Oh mais toi aussi ma chère... c’est une manière peu orthodoxe de me dire que je t’ai manquée mais je l’accepte vu que c’est toi. Je lui souriais alors comme une gamine qui venait tout juste de recevoir son nouveau jouet. Le mien est juste en face de moi. Je la toisait du regard avant de lui répliquer d’une voix amusée

« Attention, si tu continues, tu risques de ne plus pouvoir me résister... »

Mon visage se rapprocha alors du sien, nos lèvres n’étaient plus qu’à quelques centimètres les unes des autres. Mon regard se plongea alors dans celui de mon agresseur. Je lui souriais une nouvelle fois, avant de passer ma langue sur mes lèvres en guise de provocation.

« Lucrezia... je suis ravie de te voir moi aussi mais... je suis dans un sacré pétrin. Tu crois que tu pourrais me tirer d’affaire ? »

Je la toisais une nouvelle fois du regard avant d'effleurer ses lèvres avec ma langue. Je la taquinais comme elle venait de le faire, sinon c’est pas drôle.

« En échange et bien... » Je marquais un bref temps de pause avant de reprendre en gloussant : « Je laisse libre cours à ton imagination pour la suite. »

Tu n’est pas la seule à pouvoir me provoquer ma chère Lucrezia... mais il y a tout de même un truc qui me chiffonne. Pourquoi je suis aussi à l’aise avec elle ? Pourquoi elle me donne une envie irrésistible de la tripoter ? Je n’ai aucun sentiment pour elle après tout. Enfin il me semble...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Y] _only a few things [luna] Lun 20 Mai - 17:53




explodes the imagination.


« Attention, si tu continues, tu risques de ne plus pouvoir me résister... » Sa voix était calme, mais avec un léger son de provocation. Son regard était à présent plongé dans le sien, et Lucrezia préféra ne pas lui répondre. C'est tout aussi excitant de laisser la chose en suspent. Même si elle n'avait pas tout à fait tord sur ce point. « Lucrezia... je suis ravie de te voir moi aussi mais... je suis dans un sacré pétrin. Tu crois que tu pourrais me tirer d’affaire ? » A la voir ainsi, tout près d'elle, et sentant une légère odeur de fraise et d'amande, c'était dur de ne pas résister à la tentation. Bien sûr qu'elle était prête à lui obéir, et servir de chevalier à sa princesse. Mais ce serait sous-estimer Lucrezia. Ce ne sont pas ces mots qui vont lui faire perdre le contrôle. Ce serait plutôt .. Du genre .. La langue de Luna passant sur ses lèvres ? Pourquoi pas. Lucrezia lui répondit de nouveau par un petit sourire en coin, ne bougeant pas d'un pouce. De là où elle était, elle dominait complétement la jeune fille. Et bon sang ce que c'était plaisant de dominer Luna Cleneide. Bien que celle-ci savait parfaitement bien placer ses mots : « En échange et bien... » Ce silence de quelques instants rendait Lucrezia très impatiente. Mais la réponse fut très plaisante. « Je laisse libre cours à ton imagination pour la suite. » Elle la regardait toujours dans les yeux. Toutes les deux avaient de beaux yeux bleus foncés qui pouvaient très facilement se confondre. Ou se compléter. Lucrezia, adorant jouer avec Luna, se retira finalement pour se redresser et lui répondre enfin, tout en croisant les bras :

Bien, tu as raison, ne restons pas là. Quelqu'un pourrait arriver et nous .. déranger. ♪

Elle lui lança un petit clin d’œil, qui lui fit bien vite comprendre où elle voulait en venir. Le couloir était bien évidemment silencieux. Leurs murmures n'avaient dérangés personnes, et aucune des pensionnaires dormant à côté ne s'était doutée de grand chose. Là dessus, elles n'étaient pas en danger de mort. Et il en faudrait plus pour effrayer Lucrezia. La même chose pour Luna. Il aurait fallut être idiot pour ne pas savoir traduire le sens de sa phrase "me tirer d'affaire". Partir, loin. Se cacher. Mais pour faire quoi ? Lucrezia savait très bien que Luna n'était pas censée être là. Encore moins que n'importe qui, puisqu'elle vivait avec sa famille en ville, dans sa petite maisonnette. Venir ici n'était pas innocent, et Lucrezia savait très bien pourquoi. Enfin dû moins, elle s'en doutait bien. Et elle admirait la jeune fille pour ne s'être jamais faite chopée. De toute manière, elle aussi arrivait toujours à échapper à la surveillance. La vie de Sainte-Croix la nuit est un long mystère que seuls les élèves connaissent. Et chacun protège l'autre. Une vraie petite famille. Mais au départ, toutes les deux ne devaient pas se rencontrer. Aucune ne s'était douté qu'elles se verraient au beau milieu du couloir. En attendant, rester ici ne servait à rien. Elles n'étaient pas fatiguées, et même si un joli petit lit n'aurait pas été de trop pour leur partie de 'monopoly', elles n'avaient aucune chambre où aller. Tout le monde dormait en plus. Un peu de bruit, et certains se réveilleraient. Il fallait trouver un endroit tranquille, et où il fait chaud. Dehors, elles trembleraient trop.
Lucrezia ouvrit la porte de la salle commune des élèves, laissant passer Luna en première. L'endroit était sombre, mais c'est ce que voulait Lucre'. Quoi de mieux que de discuter dans le noir ? .. Ça rapproche les gens. Tout en refermant la porte derrière elle, elle s'y adossa et lança à son amie :

Au fait Luuuna ? ~
Je suppose que tu n'es pas venue ici en pleine nuit pour aller cueillir des pêches ? .. Tu avais rendez-vous ?


Elle venait de lâcher sa dernière phrase d'une petite voix légère et triste qui voulait tout dire. Lucrezia voulait Luna que pour elle. En tout cas pour ce soir. Et elle n'allait pas se gêner pour la garder avec elle.
made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 52
Date d'inscription : 07/05/2013

MessageSujet: Re: [Y] _only a few things [luna] Lun 20 Mai - 18:40


pas l'endroit idéal, mais, ça me plait !
Luna feat. Lucrezia Paige.

Et comme par magie, après que j’eu prononcé les mots qu’il fallait, mon interlocutrice décida de desserrer sa prise et finalement me laisser un certain champ libre. Je déglutis alors car je commençais tout de même à être stressée, malgré toute l’assurance que dégagea la jeune femme en face de moi, il fallait tout de même qu’elle sauve mes fesses, sinon je vais finir par avoir de gros problèmes. Nous déranger ? Me tuer ouais tu veux dire. Je risque d’ennuis avec la justice si jamais je me fais chopée là. Allez, s’il te plait ma chère Lucrezia, tu vas me sauver la vie hein ? Je suis certaine que oui, tu ne peux pas me résister de toute façon. Même si je me doute bien que tu dois prendre ton pied en ce moment vu que tu es depuis tout à l’heure, dans une situation où tu es la dominante. Cela dit j’ai tout de même bien joué le coup en lui faisant des avances, je pense que cela l’encouragera à me filer un coup de main. Une fois que je serais à l’abri, je me demande bien ce que je vais faire pour la remercier ? Oui bon j’ai bien une petite idée c’est vrai.

L’aguicheuse Lucrezia me lança alors un clin d’œil provocateur, comme pour me faire signifier que c’était elle qui avait la situation en main. Allez ma chère, dépêche-toi de me tirer d’affaire avant que je ne me fasse attraper et toi aussi par la même occasion. Je me refuse à ce que tu te fasses punir ou je ne sais quoi d’autre à cause de moi. Cela dit, c’est quand même une sacrée coïncidence et surtout un sacré coup de chance que je tombe sur elle et pas un mec ou pire encore. Le seul problème c’est que je lui serais reconnaissante et qu’il va falloir que je paye ma dette que j’avais envers elle. Et ça, ça me pose un certain problème. Je ne peux malheureusement pas partir comme une voleuse, pour une simple et bonne raison : je vais souvent à Sainte-Croix, c’est mon terrain de chasse favori et je me vois mal changer de lieu juste parce que j’ai une dette à rembourser envers cette fille. Cela dit, je préfère que ce soit elle plutôt qu’une autre. Après tout, elle semble avoir les mêmes penchants que moi. Ce qui bien évidemment me met en confiance.

C’est alors qu’elle m'amena dans une salle plutôt sombre, mais spacieuse. Certainement un genre de salon ou les élèves se retrouvent. J’entrais d’abord en remerciant Lucrezia de m’avoir ouvert la porte. Après quoi, j’explorais un peu l’endroit avec des yeux remplis de malice. Je ne sais pas pourquoi, mais je suis tout excitée depuis un bon moment. Enfin, non pas exactement, plutôt depuis que je venais de revoir cette demoiselle qui s’était montrée gentille avec moi. J’entendis alors la porte se fermer et la voix cristalline de mon... amie je vais dire, celle-ci prononçait mon nom de la manière la plus taquine possible. Elle me demanda notamment ce qui m’amenait ici. Un sourire se dessina alors sur mes lèvres. Laissant ainsi mes dents se dévoiler, même si l’obscurité ne nous permettait pas de les voir. Je perçus alors une certaine hésitation dans les déclarations de celle qui était venue à ma rescousse. Elle me demanda si j’étais venue pour une quelconque raison, telle qu’un rencard par exemple. J’eus un petit gloussement mesquin en entendant cela. Je savais d’ores et déjà ce que la jeune femme avait comme idée derrière la tête en me disant un truc dans le genre. Voulant la taquiner, je rétorquai :

« Hm... peut-être que oui, peut-être que non. »

Je me rapprochais alors de mon interlocutrice avant de lui donner une très légère pichenette sur la joue. Oh, j’ai comme une certaine envie de lui en faire voir de toutes les couleurs ce soir. Après tout, je ne pouvais pas rêver d’une telle aubaine. Je m’écartais alors en pouffant de dire.

« Pourquoi est-ce si important à tes yeux, ma petite Lucreziaaaa ? »

Dis-je d’une voix taquine. C’EST LE PIED. J’adore ce genre de situation maintenant que je suis tirée d’affaire je peux me laisser aller et être moi-même face à cette chère demoiselle aux yeux bleutés. Je me rapprochais une nouvelle fois d’elle avant de lui lancer un regard en guise de provocation. Ma main alla alors se poser sur le visage de Lucrezia, laissant ainsi mes doigts effleurer sa peau en guise de caresse. Je logeais alors ma bouche non loin de son oreille avant de lui glisser ses quelques mots :

« Serais-tu jalouse, d’un hypothétique rendez-vous que j’aurais ? »

Je pense que c’est assez clair comme question. Si tu m’as demandé un truc pareil, c’est surement parce que tu as une idée derrière la tête. Mais laquelle ? Je ne suis pas capable de lire en toi comme dans un livre ouvert Lucrezia, je dois l’apprendre par ton biais et pas autrement... Tu me mets dans tous mes états en tout cas... pourquoi ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Y] _only a few things [luna] Lun 20 Mai - 19:19




this is very important.


« « Hm... peut-être que oui, peut-être que non. » ça c'est tout sauf une réponse. Lucrezia pouvait à peine la voir, mais ses bruits de pas sur le sol lui suffisait à l'entendre s'approcher de plus en plus vers elle. Jusqu'à arriver en face d'elle et lui donner une petite pichenette qui la fit se trémousser. « Pourquoi est-ce si important à tes yeux, ma petite Lucreziaaaa ? » Lucreziiiaaa, Luuunaa, Lucreziaaa, Luunaa. Elles étaient capables de se répéter des heures et des heures leurs prénoms juste pour taquiner l'autre. La chose ? Importante ? .. C'était une bonne question, mais Lucrezia se retrouva privée d'y répondre en sentant Luna lui effleurer la joue et sa bouche se rapprocher de son oreille. « Serais-tu jalouse, d’un hypothétique rendez-vous que j’aurais ? » Lucrezia sentit son cœur s'arrêter de battre. Luna était mignonne, mais pas au point qu'elle se sente jalouse lorsqu'elle va voir ailleurs. Elle ferma alors les yeux, avalant un peu sa salive. Ce n'était pas inattendu comme réponse, et Lucre' s'en doutait bien qu'elle réagirait ainsi. Mais elle n'avait aucune forme de 'jalousie' .. c'était juste ..

Moi ? Jalouse ? .. Tu me prends pour quelle genre de nana sentimentale ? ...
Non. Moi je suis ...


Et d'un geste rapide, elle attrapa par le bras Luna, et la retourna pour la plaquer contre la porte, celle-ci de nouveau coincée entre un mur et Lucrezia. Cette dernière lui attrapa les deux poignets, et tout en les serrant assez fort pour qu'elle ne bouge pas, elle s'approcha de son visage, pour juste s'arrêter à quelques centimètres de ses lèvres, serrant ses dents d'un air bestial.

Possessive.

Dans le genre à détester qu'on touche à sa nourriture. Et elle n'allait surement pas laisser Luna s'en tirer comme ça. Elle allait passer toute la soirée à Sainte-Croix, et découvrir un peu à quoi ressemble le salon dans lequel elles se trouvent. Enfin .. Découvrir. Plutôt autre chose. Lucrezia resta donc bien droite face à Luna qui ne fait seulement qu'une demi-tête de moins par rapport à elle, faisant baisser tout doucement ses poignets pour les déposer contre ses cuisses. Elle la regardait dans les yeux, des yeux qui brillaient à la lueur de la lune reflétée par le soleil. Elle n'avait jamais était aussi magnifique, et Lucrezia se sentit à ce moment-là parfaitement bien. Comme si le temps s'était arrêté autour d'elles, et que cette pièce sombre et chaleureuse les retenaient prisonnières rien que toutes les deux. Lucrezia regardait Luna de haut, avec un petit sourire malicieux, la cherchant en s'approchant tout doucement de ses lèvres qu'elle fit ouvrir tout doucement avec sa bouche.

Maintenant répond à ma question : tu avais un rendez-vous ? ... Il y'eu un petit moment de silence. Ou alors embrasses moi.
made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 52
Date d'inscription : 07/05/2013

MessageSujet: Re: [Y] _only a few things [luna] Lun 20 Mai - 20:02


et dire que la soirée avait mal commencée...
Luna feat. Lucrezia Paige.

Et j’attendais, avec une certaine impatience qui plus est. Oui, je voulais sa réponse. Oui je voulais savoir ce qu’elle me réserve. Parce que Lucrezia me ressemble un petit peu. De par la façon qu’elle a de me regarder, de me taquiner, de vouloir me dominer. J’ai tout simplement cette impression qu’elle est mon reflet. Un reflet qui cependant n’a pas la même apparence que moi. Mais elle a des idées semblables aux miennes et semble également attirée par moi. Et je dois bien évidemment vous dire qu’il en va de même pour moi. En fait je ne sais pas ce qui me retient de la violer, là tout de suite. Ce n’est pas une mauvaise idée après tout et je suis certaine qu’au final elle sera consentante, ce ne sera plus un viol dès lors, mais plutôt une simple partie de jambe en l’air. Alors, me voilà maintenant à désirer sa réponse. Je veux entendre sa voix mélodieuse me transpercer de toute part. Cette voix qui m’émoustille comme une pucelle en chaleur. Je ne comprends pas pourquoi ce sentiment prend possession de moi. Mais une chose est sûre, cette soirée ne fait que commencer. Et j’ai comme l’impression que ma chère Lucrezia risque de me surprendre une nouvelle fois.

Et c’est alors qu’elle me répondit. Tu n’es donc pas jalouse, haha, permets-moi d’en douter. Je ne parle pas de sentiments ma chère, mais plutôt d’une attirance qui fait que tu ne veux pas que je t’échappe. En un mot, tu veux me posséder. C’est alors qu’une nouvelle fois, la jeune femme me surprit en m’attrapant le bras avant d’échanger nos positions. Bon sang ! Je ne m’y attendais pas à cela. Elle me rend dingue ma parole. Surtout qu’elle a faillait me faire mal. Mes deux poignets se retrouvèrent plaqués contre la porte et je me retrouvais dans l’incapacité totale de faire le moindre mouvement avec mes bras. Elle a de la force cette fille. Je me demande si elle ne pratique pas un sport autre que celui de chambre. Si toutefois elle pratique les parties de jambe en l’air, comme moi. Et alors, elle m’avoua ce que je voulais entendre. Oui, ceci n’était pas de la jalousie comme je le pressentais. Mais bien une intention de possession, elle veut que je lui appartienne et j’avoue être tentée de me donner à elle. Mais ça ne marche pas comme ça, je suis plus indomptable qu’il n’y parait. Je ne risque pas de me laisser faire.

Je sentis alors une nouvelle fois sa force à l’œuvre, ce qui lui permit d’amener mes poignets au niveau de mes cuisses, alors que son visage s’approcha dangereusement du mien. Sa bouche se permit alors d’écarter mes lèvres et la seule chose que je pouvais faire, c’est lui lancer un regard de défi. Bon sang, elle est vraiment mignonne, pourquoi est-ce que je me retiens de lui faire des avances ? Je vais finir par craquer si elle continue. Elle me donna alors le choix entre répondre à sa question ou bien lui offrir un baiser. Tu me poses une colle là, je ne sais même pas quoi choisir. Alors que la réponse devrait m’apparaître comme évidente, elle ne l’était pas vraiment.

« J’ai rendez-vous avec les plaisirs de la chair... » Je marquais un temps de pause afin de laisser ma langue effleurer les lèvres de mon interlocutrice. Après quoi son passage se fit un peu plus insistant. Mes lèvres ne virent cependant pas s’aventurer à un quelconque baiser. Je reprenais alors la parole : « Lucreziaaaa ? Tu peux me dire, ce qui te pousse à vouloir me posséder ? »

Question idiote, mais elle me permettait de gagner un peu de temps. Oh puis à quoi bon, je devrais peut-être lui dire la vérité. Ah mais je suis bête, je viens tout juste de le faire. Mon regard se fit alors plus taquin. Mon souffle vint alors caresser les lèvres de la demoiselle. Je laissais ensuite mes lèvres taquiner légèrement leurs jumelles. Mais avant de poursuivre ce petit jeu, j’eus quelques mots pour cette chère Lucrezia :

« Considérons la chose sous un autre angle... qu’est-ce qui te fait croire que je t’appartiens ? »

Je gloussais alors. Je ne compte pas assouvir tes désirs tout de suite ma chère. Je peux te taquiner encore un peu, je pense que cela n’est pas interdit non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Y] _only a few things [luna] Lun 20 Mai - 20:24




choose the blue pill.


« « J’ai rendez-vous avec les plaisirs de la chair... » oh, intéressant. Lucrezia en oublierait presque que Luna a choisit de lui répondre plutôt que de l'embrasser. mais ce fut chose bien mieux quand elle passa sa langue tout autour de ses lèvres, s'amusant encore avec. Elle semblait bien les apprécier, ses lèvres. oh, et puis ce jeu de mot avec 'rendez-vous' était bien trouvé. Lucrezia adooore quand on joue avec les mots. Elle n'allait pas regretter de s'être fait tenter par une fille comme Luna. celle-ci est pleine de surprise. tellement que ça en est à la fois étonnant, et normal. « Lucreziaaaa ? Tu peux me dire, ce qui te pousse à vouloir me posséder ? » Lucrezia avait envie de lui répondre qu'elle voulait juste coucher avec elle. Mais dit comme ça, ça l'aurait rendu un peu mauvaise. surtout que quelque chose de mystérieux l'obligeait à vouloir la posséder. là, maintenant. Comme si quelque chose entre elles s'était passé, mais qu'elles auraient oubliées un passage d'un épisode. Peut-être. « Considérons la chose sous un autre angle... qu’est-ce qui te fait croire que je t’appartiens ? » Bonne question. Lucrezia se redressa un peu, l'empêchant de continuer de s'amuser avec ses lèvres. hum, ma foi. pourquoi elle ne lui appartiendrait pas ? c'est donc tout simplement que Luce' se rapprocha un peu plus d'elle pour lui donner des petits baisers dans le cou, se terminant pour certains en de léger suçons.

Pourquoi tu ne m'appartiendrais pas ? Ça ne te plait pas d'être ici, avec moi et rien que moi ? ... Tu as pourtant l'air d'aimer ça ..

Sa voix se fit de plus en plus sombre. Comme si un monstre s'emparait de son corps. Comme si Luna était un ange, dans les griffes d'un démon prêt à tout manger, jusqu'à sucer les os. Ses mains, tenant ses poignets, commencèrent à trembler. Elle finit par lâcher prise, et tout en frôlant ses hanches, sa poitrine, et son cou de ses doigts fins, elle posa ses mains contre les deux joues rose de Luna. Elle la regarda une dernière fois dans les yeux avant de lui dire d'un regard perçant et en même temps flippant :

De toute manière il est trop tard. Tu n'as plus le choix.

Quitte à la violer, elle n'en a que faire. Le canapé est tout près, et Lucrezia a bien plus de force que Luna. Sportive oblige.
made by pandora.




Dernière édition par Lucrezia Paige le Lun 20 Mai - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 52
Date d'inscription : 07/05/2013

MessageSujet: Re: [Y] _only a few things [luna] Lun 20 Mai - 21:06


on a toujours le choix...
Luna feat. Lucrezia Paige.

Ma question était claire, et ma réponse était tout aussi claire, je ne lui appartiens pas. J’ai beau être là avec elle, je ne compte pas me laisser faire. Même si la demoiselle est plus forte que moi, je ne peux pas m’avouer vaincue aussi facilement. Mais je dois bien admettre que ça bouillonne en moi depuis tout à l’heure. Cette envie folle de coucher avec elle. En fait je pense qu’elle a l’intention de me violer. Son regard, ses mimiques, ses gestes, tout porte à croire qu’elle veut passer cette nuit en ma compagnie. Je ne sais pas si je vais m’en plaindre d’ailleurs, ce n’est pas tous les jours que je peux me faire une demoiselle telle qu’elle. Lucrezia est mignonne et je suis sûre, certaine même que c’est un bon coup. En témoigne cette bouche qui s’approcha de mon cou pour y déposer quelques baisers. Je pouvais également sentir par moment ma peau se faire délicatement aspirer par la jeune femme. Je ne pouvais pas me retenir de laisser échapper un petit soupir mêlant à la fois surprise et plaisir. Je ne pense pas être à même de tenir plus longtemps, si elle continue à me provoquer comme cela, je pense que je vais craquer !

Les questions de Lucrezia fusèrent alors. La première sur mon appartenance envers elle, la deuxième sur mon désir d’être avec elle et enfin la déclaration qui me perça à jour. J’aime ça ! Oui c’est vrai j’aime ce que tu es en train de faire ma chère. Et je voudrais que cela ne s’arrête pas ! Mais je ne sais pas si je suis à même de poursuivre tout cela. J’attendais alors de voir ce qu’elle allait faire. Étant donné que je ne compte pas agir pour le moment, je veux voir ce que cette fille me réserve. Cependant, si elle va trop loin, est-ce que je pourrais lui refuser de passer une nuit en ma compagnie ? Est-ce que je pourrais lui refuser de coucher avec moi ? Je crois que plus le temps passe, plus je penche du côté affirmatif d’une quelconque réponse que je pourrais lui donner. Ses mains se détachèrent alors de mes poignets, et elles taquinèrent alors quelques parties de mon corps, telles que mes hanches, ma poitrine ou bien encore mon cou. Je sentais ses doigts m’effleurer, comme-ci Lucrezia voulait d’abord savoir comment je suis faite avant toute chose. Ses deux mains se posèrent alors sur mes joues et son regard transperça le mien.

Je n’ai plus le choix, selon elle. En attestent ce qu’elle venait de dire et ce qu’elle venait de faire. Elle pensait avoir une totale emprise sur moi et je dois bien admettre qu’elle a sans doute raison. Mais je refuse d’être manipulée ainsi ! Ça pas question ! Mon regard défia alors le sien.

« Justement Lucrezia. C’était mon choix que de venir ici. Et tu veux savoir quelle était mon intention ? »

Mes mains se posèrent alors sur les deux fesses de la demoiselle, je pouvais enfin profiter d’avoir les mains libres, je n’allais pas m’en priver. Je laissais alors mes doigts resserrer leur emprise sur ses deux parties charnues. Mon visage arbora alors une expression fière et hautaine, je reprenais enfin un peu confiance en moi.

« Je suis venue ici dans le but de coucher avec... » Je marquais un temps de pause. Avant de reprendre en chuchotant, de manière presque inaudible : « Une demoiselle répondant au nom de... ». Je laissais encore un petit suspens avant de finalement dire à mon interlocutrice : « Lucreziaaaa ». Je pouffais alors de rire. J’étais contente de la voir dans cet état-là.

Elle attendait ma réponse avec une telle impatience qu’elle avait fini par se déconcentrer. J’en profitais alors pour m’extirper rapidement de son emprise et m’éloigner de quelques pas d’elle avant de lui tirer la langue. Alors comme ça je n’ai pas le choix ? Désolé, mais au contraire, c’était mon choix que de venir ici dans le but de goûter au plaisir de la chair. Je me fiche de qui sera ma victime, le hasard a voulu que ce soit toi. Je ne vais pas m’en plaindre. Mais tu te méprends ma chère Lucrezia, il n’est pas trop tard, en vérité, cela ne fait que commencer.

« Il est trop tard pour quoi au juste ? Tu comptes me violer ? » Dis-je en souriant mesquinement. Mon regard se posa alors sur elle une nouvelle fois, un regard plein de désir, de passion, un regard qui en disant long, je la veux ! « Tu ne penses pas que je serais, comment dire... » Je me rapprochais alors d’elle avant de poser mon index sur sa bouche pour qu’elle ne puisse rien dire. Je reprenais alors d’un ton amusé : « Consentante. » Voilà ma réponse ma chère, si tu veux coucher avec moi, il va falloir que tu t’enlèves cette idée de me dominer. Physiquement tu pourras, mais je suis plus maligne que toi ma chère... Mais, cela ne change rien au fait que... j’ai envie de toi !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Y] _only a few things [luna] Lun 20 Mai - 21:43



rape me my friend.


« Justement Lucrezia. C’était mon choix que de venir ici. Et tu veux savoir quelle était mon intention ? » Lucrezia fronça les sourcils, et encore plus lorsqu'elle sentit Luna lui toucher les fesses et la regarder d'un air hautain et fier, le menton bien relevé. « Je suis venue ici dans le but de coucher avec... Une demoiselle répondant au nom de... Lucreziaaaa. » Lucrezia la regarda se mettre à rire après avoir dit ces quelques mots très lentement pour lui laisser le temps de bien en apprécier la chute. Elle a rendez-vous avec le plaisir de la chair. Elle est venue dans le but de coucher avec elle. Oui donc, Lucrezia en conclua qu'elle était venue pour s'approprier une fille et assouvir ses désirs sexuels. Et elle était tombée sur Lucrezia à ce moment-là. Ou plutôt.. Lucrezia lui était tombée dessus. Toutes les deux attendaient la même chose depuis le début, sans savoir qui serait l'élue. Et ce fut ainsi que d'aventures en aventures, elles se retrouvaient plongées dans le noir, rien que toutes les deux, et le cœur battant à cause du sang circulant plus vite que la normal à cause de l'excitation. Mais Lucrezia se refroidie très vite. Peut-être un peu trop. En effet, Luna s'était échappée de son emprise pour se reculer de quelques mètres et lui tirer la langue avec toujours cet air coquin sur son visage. « Il est trop tard pour quoi au juste ? Tu comptes me violer ? » La question ne devrait même pas se poser. Elle serait bien capable de la violer, oui. Mais ça serait inintéressant. Et Lucrezia éprouverait trop de pitié. Elle ce qu'elle veut le plus, c'est entendre la personne avec elle prendre son pied. Une fois fait, elle en ressort toujours satisfaite. Lucreeeeziaaa. yes. « Tu ne penses pas que je serais, comment dire... » Luce' la sentie s'approcher, son doigt se posant sur ses lèvres « Consentante. » Lucrezia peut facilement voir ce sourire qu'affiche Luna. Elle ment, totalement. Depuis tout à l'heure les deux se cherchent, mais chacune sait exactement ce qu'elle veut. Juste que Luna est bien plus joueuse que Lucrezia. D'accord, elle s'avoue vaincue pour cette fois. Mais attention, la deuxième manche risque d'être encore plus excitante.

Luuuna ♪ ..

Dit-il en s'amusant avec le petit doigt de Luna, dont elle y passa sa langue tout doucement autour. Il était salé, mais bien gouteux. Lucrezia n'avait qu'une hâte : gouter au reste. Mais Luna se décalait, reculant tout le temps, jouant avec ses lèvres, jouant avec les mots. Lucrezia quand à elle l'écoutait, souriant parfois, et ricanant.
Puis, elle attrapa rapidement sa main, toujours avec cette facilitée déconcertante. C'est triste d'imaginer cela, mais Luna était une proie facile à attraper. Attraper. Car le reste .. apprivoiser la belle est bien une toute autre histoire. Lui souriant une dernière fois, Lucrezia lui fit poser ses petits bras légers sur ses épaules, posant quand à elle ses mains sur ses hanches, les caressant tout doucement.

Tu vas finir par me rendre folle. C'est mal Luuuna ♪ ..

Elle s'amusa à garder sa langue collée à son palet tout en prononçant lentement le 'uuu' avec cet accent qu'elle tenait, sans s'en rappeler, de son pays natal qu'est l'italie. Riant de manière coquine, pour embêter Luna, Lucrezia posa son front contre le sien, et tout en continuant de la regarder dans les yeux, elle lui demanda d'un sérieux presque effrayant :

Alors ? Que choisis-tu ? ... Le viol ou l'autre ?

L'autre. Sans aucun doute le consentement. Faire l'amour, tout simplement. Mais elle c'était amusée à appeler ça 'l'autre'. La pilule rouge, ou la bleu.
made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 52
Date d'inscription : 07/05/2013

MessageSujet: Re: [Y] _only a few things [luna] Lun 20 Mai - 22:51


han... c'est étrange...
Luna feat. Lucrezia Paige.

C’est étrange... Cette façon de prononcer chaque sonorité de mon prénom avec une telle perfection. Comme si elle me connaissait depuis des années, elle savait prononcer mon nom de sorte qu’à chaque fois que j’entends sa voix, ce moment me faisait véritablement vibrer. C’est vraiment troublant, à chaque fois qu’elle parle, j’entends toujours ce même accent, sensiblement semblable au mien. Pourtant ce n’est que la deuxième fois que je vois cette demoiselle. Mais j’ai l’impression de savoir ce qu’elle va faire bien qu’elle arrive à me surprendre, comme une espèce d’intuition. Ou bien c’est juste que je devine bien, ça n’a peut-être rien à voir avec ce que je pense. Je devrais peut-être arrêter de me prendre la tête... surtout depuis le moment où ma chère interlocutrice s’amusa à jouer avec mon doigt à l’aide de sa langue. Je ne pourrais pas vous dire pourquoi mais ce geste me donna une folle envie de sortir ma langue moi aussi, mais pour aller taquiner un autre endroit si vous voyez ce que je veux dire. Oh oui j’aimerais bien coucher avec elle et elle le sait parfaitement, c’est la raison pour laquelle elle me provoque tant.

Et tandis que je pavanais autour d’elle toujours avec mon air taquin. Je ne prêtai pas attention au fait qu’elle était un peu trop proche de moi et qu’elle pouvait certainement me saisir la main comme elle l’avait fait la dernière fois. Et je crois bien qu’elle va le faire, elle agit souvent de manière impulsive, c’est un peu un instinct animalier, mais si c’est du même acabit quand on couche avec elle alors je veux bien qu’elle me fasse l’amour. Une demoiselle capable de me faire perdre mes esprits, c’est bien ce que je recherche. Pour le moment je peux simplement dire que Lucrezia me donne envie d’elle, mais sans plus. Quoique... si elle continue comme ça, qui sait ce qui pourrait arriver. C’est alors que la demoiselle décida de dicter mes gestes en posant mes bras sur ses épaules. Je reposais alors ceux-ci dessus en souriant de manière taquine à ma chère petite aguicheuse préférée. Ses mains se posèrent quant à elle sur mes hanches, qu’elle commença à caresser délicatement. C’est dingue, le moindre de ses gestes me donne envie de lui sauter dessus pour lui faire l’amour ! Je pense que si je ne me retenais pas de toutes mes forces, j’aurais déjà craqué depuis un bon bout de temps, à vrai dire, cela risque de ne pas tarder.

Je suis déjà en train de te rendre folle ma chère. Oh... mais encore ! Cette façon de prononcer mon prénom. Elle est si... délicieuse, comme-ci ce nom propre était une douce saveur qu’elle gardait dans sa bouche suffisamment longtemps pour que le goût lui reste en tête encore longtemps. Elle prononce ceci comme je le fais avec son propre prénom. Si j’étais une garce, je dirais qu’elle me pique cet accent, mais non, nous avons tout simplement le même. Je suppose. Elle posa alors son front contre le mien et me fit une proposition plutôt alléchante. Elle me rend folle... je veux lui faire l’amour ! NON ! Contrôle-toi Luna, joue encore à ton petit jeu, pour que cela soit encore plus amusant.

« Luuuucreziaaaaa... »

Je prononçais son nom de la même manière qu’elle il y a quelques instants pour la taquiner encore un peu plus. Mes lèvres vinrent alors taquiner les siennes en les effleurant une nouvelle fois. Je soufflais alors délicatement sur ses lippes avant de reprendre d’une voix coquine :

« Je veux... » Un petit temps de pause de plus, et ma langue vint passer délicatement sur la lèvre supérieure de la demoiselle. C’est alors que je me mis à glousser de manière provocatrice. « Te violer... » Dis-je en pouffant de rire. C’est sans doute ce que tu appelais l’autre n’est-ce pas ? Oui je sais bien que non et que tu voulais dire mon consentement, mais rien n’y fait, je ne suis pas aussi impatiente que toi, je veux te taquiner encore plus.

Raison pour laquelle je détachais mon front du sien. Mes mains vinrent alors se plaquer contre les joues de la demoiselle avant de laisser mes pouces et mes index saisir les joues de Lucrezia pour les tirer légèrement. Mon but étant de lui faire perdre patience.

« Tu es trop impatiente ma chère... » Je pinçais alors légèrement ses joues avant de dire en gloussant : « Luuucreziaaaa... » Mais je pense qu’elle va finir par perdre véritablement sa patience, alors je ferais mieux de lui donner un peu satisfaction.

Mes mains vinrent donc se poser sur les fesses de la demoiselle une nouvelle fois. Mon visage se rapprocha alors du sien et mes lèvres vinrent alors se poser sur celles de la jeune femme. Laissant place à un baiser intense, mais bref. En effet, une fois que mes lèvres se détachèrent -difficilement- de celles de Lucrezia, ma langue passa une nouvelle fois sur ses lippes et je repris une nouvelle fois la parole.

« Je veux que tu me montres à quel point tu me veux... MA Luuuucreziaaaa. »

Tu n’es pas la seule à être possessive ma chère, je le suis moi aussi. Et que tu le veuilles ou non, tu m’appartiendras cette nuit, comme toutes les autres si je veux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Y] _only a few things [luna] Lun 20 Mai - 23:29



i need you.


Luuuucreziaaaaa. Luna prononçait tellement bien son prénom. Comme si le 'z' ne lui posait aucun problème. De plus, leur 'lu' était prononcé pareil, avec le même accent. Et puis ce 'a' qu'elle laissait couler. Il suffisait qu'elle prononce son nom pour la rendre folle. « Je veux... Te violer... » Elle lui disait ça en gloussant et en jouant de nouveau avec les lèvres de Lucrezia. Elle devait surement aimer ça, après tout chacun à ses petites préférence. Et même si à force ça commence à chatouiller un peu Lucre', elle restait sérieuse. Ce n'était pas le moment de tout casser en se mettant à rire. Pas le temps de souffler, Luna se mit à poser ses mains sur ses joues. Lucre' pensait à cet instant qu'elle allait s'approcher pour enfin l'embrasser, mais au lieu de ça .. Elle lui tira les joues. « Tu es trop impatiente ma chère... » Lucrezia la regarda blasée. totalement impatiente. « Luuucreziaaaa... » Et voilà qu'elle se mit à tourner la tête, comme si une lumière l'éclairait trop fort. C'est qu'elle pouvait très bien la manipuler à sa guise rien qu'en prononçant son nom ! Elle ne pouvait plus rien faire maintenant. Comme l'empêcher de lui toucher ses fesses. Ou l'empêcher de l'embrasser. Lucrezia la regarda s'approcher tout doucement et déposer enfin ses lèvres sur les siennes. Un silence se fit, et tout en resserrant ses mains contre les hanches de Lucia, elle se laissa gouter à ses lèvres gout fraise. Et là. Clic. Comme un étrange sentiment de déjà vu .. Lucrezia se retrouva perplexe, laissant Luna terminer en passant sa langue furtivement sur ses lèvres. Elle la regardait sans trop être là, plongée dans ses esprits. Ailleurs. ... Gout fraise .. « Je veux que tu me montres à quel point tu me veux... MA Luuuucreziaaaa. »

Tes désirs sont des ordres, Luuuna ♪

Lucrezia se réveilla, passa sa langue sur ses lèvres là où celle de Luna étaient passées, et ne lâcha pas son emprise sur elle. Elle frôla de nouveau ses hanches, passant ses mains derrière son dos en jouant avec son haut. Elle pouvait sentir de là la douceur de sa peau. Sa jambe fit un pas en avant, venant se nicher entre celles de Luna, et tout son corps se retrouva collé au sien. Leur visage se retrouva à quelques centimètres, et Lucrezia n'attendit pas une seconde de plus pour l'embrasser. Ses lèvres touchèrent tout doucement celles de Luna, de nouveau. Parfois, elle les laisser s'échapper pour les re-déposer avec plus de pression. Plus le baiser se fit long, plus il devenait intense. Lucrezia sentait bien que l'envie montait à grande flèche. Et elle pensait même que son cœur allait finir par exploser. Tout en ouvrant la bouche de Luna avec la sienne, elle se mit à la serrer bien plus fort contre elle, et dans un souffle, elle lui commanda :

Je veux mordre ta langue ..

Et sans attendre une réponse, elle invita sa langue à sortir en la touchant avec la sienne. Elle commença ainsi à la mordre tout doucement, et plongeant en même temps ses mains sous son léger haut. Avait-elle fait exprès de s'habiller ainsi ? .. Et cette fermeture de soutien-gorge, aussi simple à enlever, en disant long. Lucrezia en fit amusée.

Et je veux mordre aussi .. ça.

Elle passa au cou. Le léchant de tout son long, d'un peu plus haut que la poitrine jusqu'au menton, elle se mit à en mordre le côté, avec de toutes petites morsures, jusqu'aux plus grandes. Ses mains se baladaient de plus en plus, et sa respiration devenait haletante. Elle arrivait de moins en moins à tenir l'envie de la manger. Comme une bête prête à dévorer son agneau. Mais Luna n'en était pas un. Et ça rendait le jeu encore plus drôle. Cherchant à monter un peu l'adrénaline, Lucrezia la regarda dans les yeux, et tout en y déposant sa main sur téton, le serrant à l'aide de son index et de son majeur, elle lui dit :

Et ça aussi, je veux mordre.

Un petit sourire un coin s'afficha.
made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 52
Date d'inscription : 07/05/2013

MessageSujet: Re: [Y] _only a few things [luna] Mar 21 Mai - 0:51


han... c'est étrange...
Luna feat. Lucrezia Paige.

J’avais ordonner qu’elle me montre ce qu’elle attendait de cette soirée et je n’ai pas té déçue je dois bien la dire. Han... et cette façon encore de prononcer mon prénom, c’est si délicieux, c’est en même temps troublant, car elle prononce vraiment cela de la même façon que je pourrais dire le sien. C’est à la fois sensuel et déroutant. Mais cette façon de faire me donnait encore plus envie de partager ces plaisirs charnels avec elle. Je crois bien que c’est la première fois qu’une demoiselle me donne autant envie ! Et je pense que cette fois, je vais me laisser plonger dans son regard azur avant de me donner complètement à elle. Oui, il ne me reste plus que cette option, je vais lui en faire voir de toutes les couleurs, ça, vous pouvez me croire ! Lucrezia commença par un geste qui me fit sourire, le passage de sa langue sur ses lèvres me donne vraiment envie d’en faire de même, mais sur ces lippes à elles. Mais pour l’instant, je la laissais faire, c’est à elle de me prouver ce qu’elle veut. C’est à elle de me donner envie, afin que je ne puisse plus lui résister, même si c’est déjà le cas depuis un bout de temps.

La jambe de la demoiselle se logea alors entre les miennes. Elle était dans une position idéale pour que je ne lui file plus entre les doigts. Son visage s’approcha alors du mien et ainsi commença un baiser... qui me fait véritablement fondre. Un baiser long, lent et langoureux, durant lequel je sentais que mon corps était en train de bouillir à l’intérieur, je commençais à avoir plutôt chaud pour le moment. C’est alors que ma chère partenaire m’ordonna limite de mordre ma langue. Visiblement elle commençait à prendre ses aises et cela ne pouvait que me donner envie de lui céder ses caprices. J’ai suffisamment joué avec elle, je vais maintenant me prêter à son jeu. Ma langue alla alors rencontrer sa jumelle et bien évidemment, Lucrezia en profita pour la mordiller légèrement. Bon sang, voilà qu’elle passe ses mains sous mon haut... elle va sans doute remarquer que mon sous-vêtement est très facile à enlever d’ailleurs. Oui, quand je sors, dans le but de coucher avec une demoiselle, je m’habille souvent comme cela, j’aime aguicher les filles, c’est dans ma manière d’être. Et à ce que je vois, cela à l’air de plaire à ma partenaire... qui accélérait encore les choses.

Qu’est-ce que tu veux mordre cette fois ? Mon cou ? Apparemment oui, car elle s’amusa à passer sa langue tout le long de mon cou. Elle va finir par me rendre folle... je veux participer moi aussi ! Mes mains se firent également baladeuses à mesure que celle de Lucrezia se rapprochait de ma poitrine. Elle décida alors même de pincer l’une des extrémités en me disant qu’elle tenait également à mordre cette partie-là. Mon regard se fit un peu plus taquin, il est temps de participer véritablement à ses caresses. C’est la raison pour laquelle mes mains saisirent le bas de son haut pour le retirer rapidement. Je ne laissais même pas à ma partenaire le temps de réagir. Ma langue alla tout d’abord rencontrer son oreille, elle fit un passage long et elle insista également sur son lobe, que je mordillais légèrement après avant de le prendre entre mes lèvres, pour le sucer délicatement. Je susurrai alors à cette chère jeune femme :

« Au lieu de vouloir mordre toutes les parties de mon corps... » Je passais alors ma langue le long de son cou avant de lui laisser quelques suçons. Je repris alors d’une voix amusée : « Pourquoi tu ne me mangerais pas tout court ? » Dis-je d’un ton coquin et provocateur. Moi impatiente ? Non, mais je commence à avoir envie de m’occuper un peu plus d’elle avant qu’elle ne me mette dans tous mes états. Ma bouche se rapprocha alors de sa poitrine, toujours protégée par son sous-vêtement, que je ne retirais pas pour le moment. Je laissais ma langue glisser entre ses deux seins avant de la laisser remonter jusqu’à son menton. Mes mains vinrent alors se poser sur sa poitrine, que je serrais d’abord doucement entre mes doigts bien que le soutien-gorge me gênait un peu, je ne voulais tout de même pas le retirer tout de suite.

« Neh... Luuuucreziaaaaa ? » Je marquais un nouveau temps de pause avant d’aller lui voler un nouveau baiser. L’une de mes mains passa alors sous son sous-vêtement pour aller taquiner le bout de de sa poitrine avec mon index et mon pouce, de la même façon qu’elle tout à l’heure, je taquinais ensuite cette même extrémité en la pinçant légèrement. « Je veux te faire l’amour... » Voilà, tout est dit. Je veux qu’on accélère encore plus. Mais pas pour le moment. « Mais avant... je vais m’amuser avec toi... » Et je compte bien que tu en fasses de même ma chère. Mes mains virent alors enlever le soutien-gorge de ma partenaire, la laissant ainsi un peu dénudée, cette vision est tout bonnement divine. Ma bouche alla alors s’approcher d’une des extrémités de la poitrine de la demoiselle, que je mordillais légèrement avant de la taquiner avec ma langue, mais cela ne dura qu’un bref instant. Le temps pour moi de remonter jusqu’à son visage avant de lui lancer un clin d’œil provocateur.

« Oh mince alors... je t’ai mordue en première... Luuuucreziaaaa. »

Je m’amuse comme une folle avec elle. Mais je me doute bien que Lucrezia va se venger, vu son caractère...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Y] _only a few things [luna] Mar 21 Mai - 15:14



battle royal.


Le désir montait de plus en plus. Il était grand temps de passer aux choses sérieuses. Luna commença alors à déshabiller sa partenaire de jeu, lui retirant son haut pour ensuite s'approcher de son oreille, jouant avec un petit bout en le mordillant et en le pinçant avec ses lèvres. La chose fit sourire Lucrezia, qui se rendit vite compte que Luna savait utiliser sa bouche quand il le fallait. Elle faisait ça de manière sensuel, mais très doux. Comme si un ange l'embrassait. « Au lieu de vouloir mordre toutes les parties de mon corps... Pourquoi tu ne me mangerais pas tout court ? » Elle s'amusait en même temps à lui lécher le cou, l'embrasser, et le mordre, obligeant de suite Lucrezia a accepter. Elle ne pouvait plus rien refuser dans une pareille situation, et puis si Luna en avait apparemment marre d'attendre, Lucre' n'allait pas se gêner pour faire avancer les choses de manière à rendre tout ça plus excitant. « Neh... Luuuucreziaaaaa ? » Lui dit elle pour attirer son regard plus vers elle que vers sa poitrine. Non pas qu'elle était occupée à toucher sa poitrine avec ses mains sous son haut, mais presque. Luna commença alors à passer sa main sous son soutien-gorge, s'amusant à lui titiller le petit bout rose qui n'attendit pas pour se durcir. Lucrezia lança un petit crie de surprise, et se laissa faire en regardant toujours dans les yeux Luna. « Je veux te faire l’amour... Mais avant... je vais m’amuser avec toi... » Et sur ses mots, elle attrapa la fermeture du soutien-gorge, pour le lui retirer et découvrir le premier niveau d'intimité de Lucrezia. Deux jolis petits melons, bien rond et bien ferme. Pendant que Luna les lui mordait et léchait, Lucrezia baissait la tête pour poser ses mains sur celle de la jeune fille, fermant les yeux pour mieux se concentrer sur la langue de la jeune fille parcourant le bout de ses seins. Lucrezia avait toujours aimé qu'on lui fasse ça, étant très sensible. Du coup, elle se sentit toute chose après ça, et avait terriblement envie d'embrasser Luna et la plaquer contre un mur de nouveau. Celle-ci, cependant, se releva bien trop tôt. « Oh mince alors... je t’ai mordue en première... Luuuucreziaaaa. » Un peu plongée dans ses rêves, Lucrezia ne lui répondit que par un sourire, et tout en lui attrapant les joues pour l'embrasser, elle lui lança en la faisant reculer pas à pas :

Vilaine, tu ne m'as pas laissé le temps ..

Et c'est ainsi qu'elle la fit tomber sur l'un des canapés près d'elle, ceux-ci disposés tout autour d'une table. Un endroit supposait servir à réunir des amis pour jouer aux cartes ou à d'autres trucs nécessitant une table. Cette fois-ci, le canapé servira à autre chose. Et qui sait si elles étaient les premières. Légèrement excitée à présent, Lucrezia repassa ses mains sous le haut de Luna, puis le retira une fois celui-ci devenu trop gênant, faisant quelques baisers sur ses hanches et près de sa poitrine au passage. Elle ne put s'empêcher de faire une petite tête perverse en voyant son soutien-gorge, celui-ci bien dans le thème de la séduction. Mais comme le sien, il ne resta pas très longtemps sur sa maîtresse. Lucrezia le lui retira avec une seule main, l'autre jouant déjà avec son sein. Ils étaient légerement plus petits que les siens, mais bien plus mou et drôle à malaxer. Elle s'amusa un instant à les serrer dans sa main tout en embrassant Luna tout doucement pour la taquiner. Puis elle bougea ses lèvres pour les frôler à sa peau, jusqu'à sentir le petit bouton rose de Luna toucher ses lèvres. Elle commença alors à tourner sa langue tout autour, puis à le lécher et le mordiller en laissant entendre quelques petits bruits provocants. Il ne fallut pas plus de temps qu'elle pour qu'ils commencent à pointer. Lucrezia se redressa alors pour être face au visage de Luna. Elles étaient à présent toutes les deux couchées sur le canapé, Luna posée sur le dos, et Lucrezia à genoux sur elle, ses coudes posés près de son visage.

C'est drôle, mais j'ai l'impression de connaitre ton corps par cœur, alors que je ne l'avais jamais vu nu avant ce soir .. ♪

Elle la regardait dans les yeux, lui souriant. C'était comme si elles se complétaient, toutes les deux nues, la peau contre la peau, et les cheveux de Lucrezia allant parfois chatouiller le petit nez de Luna. Tout en s'amusant à frotter ses tétons contre ceux de Luna, Lucrezia l'embrassa un petit moment, de baisers longs mais doux, puis s'arrêta pour la regarder d'un air bien plus coquin que tout les autres auparavant :

Je suppose qu'on ne va pas s'en arrêter là ? ..

Dit-elle en passant son doigt sur sa joue, la caressant tout doucement. Une vraie poupée.
made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 52
Date d'inscription : 07/05/2013

MessageSujet: Re: [Y] _only a few things [luna] Mar 21 Mai - 16:24


s'arrêter ? Et puis quoi encore...
Luna feat. Lucrezia Paige.

Je savais bien que taquiner la jeune femme jusqu’à l’extreme allait sans doute la faire réagir au bout d’un moment. Elle est impulsive et ne sais pas mettre un terme à ce qu’elle a commencer. Et c’est moi qu’elle voulait ce soir, je suppose qu’elle ne va pas se contenter de se laisser dominer comme ça, sans rien faire. Je ne le sais que trop bien car elle est comme moi, elle veut bien se laisser faire un petit peu mais, il ne faut pas trop pousser non plus. Ses lèvres se posèrent une nouvelle fois sur les miennes et je me laissais emporter par ses pas, ne faisant même pas attention à ce que je faisais. Je ne me doutais pas trop de ce qu’elle voulait faire jusqu’à ce qu’elle me fasse tomber sur un canapé. Ah d’accord, je comprends ou tu voulais en venir ma chère Lucrezia. Tu sais toujours être surprenante, je ne risque pas d’être déçue de cette nuit passé en ta compagnie. Je peux le voir, dans ses yeux, cette envie irrésistible de moi, elle ne pourra plus se contrôler désormais, je venais de libérer l’animal qui était en elle. Et la demoiselle avait réveillée mes instincts primaires également. Plus de calculs, plus de petit jeu, cette fois, on passe à la vitesse supérieure.

Ses mains virent alors se loger sous mon haut, je laissais faire ma partenaire même quand elle choisit de me l'enlever me laissant ensuite comme seul rempart, mon soutien-gorge. Bien évidement, celui-ci partit presque aussi immédiatement que son jumeau. C’est dingue à quel point elle peut être envoutante. Chacun de ses gestes me donnait envie de lui sauter dessus afin de la violer. Même si je me doute bien qu’elle sera plus que consentante désormais. Elle jouait déjà avec ma poitrine en plus de cela, mais laissant ainsi complètement à sa merci. Je me laissais donc faire docilement, l’encourageant dans ma tête de continuer à faire ce qu’elle faisait. Je ne pouvais m’empêcher de laisser échapper de légers soupirs de satisfaction. Continue comme cela Lucrezia, ce que tu fais est parfait pour le moment. Sa bouche qui était auparavant en train de taquiner la mienne, alla soudainement taquiner l’extrémité d’un de mes seins. Sa langue passa autour avec une infime délicatesse, mais laissant tout bonnement livrée à moi-même, je ne pouvais que perdre mes moyens et laisser mes soupirs et mes gémissements se faire entendre... la sensibilité de cet endroit en est la fautive.

Lucrezia arrêta alors ses gestes et décida de se placer à mon niveau avant de me taquiner en disant qu’elle avait cette impression de me connaître par cœur. Je fis une petite moue amusée avant de lui dire :

« Tu n’as pas encore tout vu. Lucreziaaaa. D’ailleurs à ce propos. » Mon visage alla alors se loger à quelques centimètres du sien. Avant que mes lèvres ne se pose sur celles de ma partenaire une nouvelle fois. Je répondis ensuite à la question qu’elle venait de me poser avec une voix aguichante : « Il est trop tard, pour faire marche arrière. »

Ma réponse était claire. C’est alors que je me redressais soudainement avant de prendre la demoiselle par les épaules pour ensuite la pousser légèrement afin qu’elle se redresse d’une part et qu’enfin elle finisse par s’allonger. Ma langue alla alors titiller une nouvelle fois sa poitrine avant de bifurquer jusqu’à son nombril. Je traçais alors plusieurs chemin avec ma langue, laissant au passage des suçons un peu partout sur le buste de ma partenaire. Maintenant je pense que je peux passer à la suite. C’est la raison pour laquelle mes mains allèrent attraper les deux côtés de son bas, que je retirais sans même lui demander son avis. Je fis de même avec son dernier sous-vêtement. Je pouvais maintenant admirer cette magnifique créature grâce au clair de lune qui illuminait cette partie de la pièce. Mon dieu... elle est...

« Tu es... magnifique... Ma chère Luuucreziaaa. »

Dis-je de façon mélodieuse avant de me loger mon visage près du sien. Mes lèvres vinrent alors taquiner celles de la demoiselle une nouvelle fois. Je crois que je vais la faire patienter un tout petit peu. En effet, ma langue décida de passer un peu partout sur son corps, notamment son cou, son oreille, sa poitrine. Je me décidais alors à m’aventurer un peu plus en dessous de la ceinture. Quand ma bouche fut à hauteur de son intimité, le laissais d'abord mon souffle caresser de manière taquine cette dernière, avant que ma langue ne décide de caresser l’intérieur de ses cuisses, puis elle remonta jusqu’aux lèvres de ma partenaire, que j'effleurais un nouvelle fois avant de lui voler un nouveau baiser. Je vais attendre qu’elle me demande d’être caresser à ce certain endroit avant tout chose. Mais voyant qu’elle commençait à se trémousser un peu d’impatience, je la taquinais en lui disant :

« Pauvre Lucrezia... Je suis désolé, je n’ai pas finis de te taquiner. » Je marquais un petit temps de pause avant de lui caresser la joue avec mon index. « Mais... si tu m’implores de te caresser là alors... ça peut changer. »

Oui je sais, je suis méchante avec elle. Mais, je suis certaine qu’elle ne va pas se laisser faire, c’est ce qui me plait le plus chez elle.



H.S : Je suis accro à chacune des musiques que tu mets.. xDD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Y] _only a few things [luna] Mar 21 Mai - 17:01



pink pearl.


« Il est trop tard, pour faire marche arrière. » Mon dieu ce qu'elle aimait entendre ces mots. Ils résonnaient à présent dans sa tête, comme un écho qui ne s'arrêtera jamais. Il est trop tard, en effet. Luna était déjà partie à l'assaut, redressant un peu Lucrezia qu'elle voyait un peu trop en train de la dominer de haut, pour la couchée à ton tour sur le canapé et pour en profiter un peu. Ses lèvres virent s'amuser de nouveau avec ses seins, et sa langue jusqu'à son nombril. Et laissait d'ailleurs au passage quelques suçons, et une Lucrezia totalement satisfaite. Celle-ci ne bougea pas d'un pouce quand elle lui retira son bas, un bras posé sur son front, et mangeant ses lèvres. Elle avait envie d'avaler toute sa salive tellement l'envie lui montait. De plus, sentir ses mains et ses lèvres lui toucher le bas du corps la rendait de plus en plus dingue. Et elle commençait à de plus en plus le sentir dans sa culotte. Qui fut à son tour enlevée, laisser voir toute son intimité. « Tu es... magnifique... Ma chère Luuucreziaaa. » Elle eu un petit sourire en coin, amusée de l'entendre dire ça, et avec toujours son prénom dit d'une manière suave. Elle continuait à la provoquer dans n'importe quel moment. De son côté, elle ne la regardait même plus, et commença à basculer sa tête en arrière quand elle sentit le souffle de Luna près de sa perle, ouvrant très légerement sa bouche pour se laisser respirer. Mais contre toute attente, la langue humide et tiède de Luna ne lui toucha qu'un léger instant son intimité, remontant jusque vers elle, pour y passer à diverses endroits tous plus érogènes les uns que les autres, et qui fit perdre toutes raisons à Lucrezia. Ses yeux fermées, elle les rouvrit quand Luna fut de nouveau à sa hauteur pour l'embrasser. « Pauvre Lucrezia... Je suis désolé, je n’ai pas finis de te taquiner. » Lucrezia ne put s'empêcher à ces mots de faire tomber sa tête de nouveau en arrière, faisant mine de bouder. Mais Luna lui fit reprendre du poil en lui caressant le visage, et en lui proposant un marché « Mais... si tu m’implores de te caresser là alors... ça peut changer. » Quelle vilaine petite .. coquine ! Lucrezia lui en mordilla le nez, faisant une mine légerement boudeuse. D'un geste rapide, elle la fit basculer à l'aide de sa cuisse contre ses fesses, pour la ramener vers elle, et tout en l'agrippant avec ses mains contre ses joues, elle lui dit d'un air taquineuse :

T'implorer ? .. Du genre à gémir et te serrer en te criant de me faire jouir ? ..

Elle s'amusa à faire tournoyer l'une de ses mèches roses entre ses doigts, les regardant comme si ils étaient de la barbe à papa. Tout chez elle lui rappelait quelque chose. De la fraise ? .. C'est vrai que son odeur le lui rappelait. Une odeur douce et chaude, délicieuse à sentir, à gouter, à lécher. Lucrezia passa un petit moment à embrasser le cou de Luna qui s'offrait à elle, lui caressant en passage son dos, tout en le griffant légerement quand elle la mordait. Cet instant leur permit à toutes les deux de s'échanger quelques baisers, pour la plupart très langoureux, et puis une fois leurs corps transpirants, leur cœur battant jusqu'à attendre leurs échos dans toute la pièce, et leur souffle saccadé, Lucrezia s'approcha de l'oreille de Luna, comme celle-ci lui avait plusieurs fois fait il y'a quelques minutes auparavant.

J'ai envie de toi .. Montre moi ce que tu sais faire .. Fais moi .. Jouir.

La dernière phrase, quelque peu coupée par son souffle, lui fit dévoiler un magnifique sourire sur ses lèvres, avant qu'elle n'embrasse une dernière fois le cou de Luna, la chatouillant de son souffle.
made by pandora.




HS : Haha ! Elles sont cools hein ? En même temps : Flyleaf, Poe, Florrie et One Night Only (va savoir pourquoi j'ai pensé à ce groupe) ... Tu peux pas test :)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 52
Date d'inscription : 07/05/2013

MessageSujet: Re: [Y] _only a few things [luna] Mar 21 Mai - 18:04


comment dire non à une telle demande ?
Luna feat. Lucrezia Paige.

Et la réaction de ma partenaire fut immédiate. Une mine boudeuse, comme j’aime les voir s’afficher sur son visage. Je trouve toujours de la satisfaction à taquiner Lucrezia. De quelque manière que ce soit, cela reste amusant quoi qu’il arrive. Même si je savais qu’elle n’allait certainement pas en rester là. En effet, celle-ci s’aida de sa jambe pour me ramener à elle afin qu’elle puisse saisir mes joues dans ses mains. Mon regard se fit légèrement plus coquin que d’ordinaire. Je m’amusais à la toiser du regard quand celle-ci de me posa une question qui m’arracha un sourire satisfait. Oui c’est exactement ce que je veux ma chère. Je veux que tu manifestes ton désir pour moi, d’une autre façon que par des actes. Je veux entendre ta voix mélodieuse me susurrer que tu veux que je te fasse l’amour, jusqu’à te faire atteindre le septième ciel. Voilà ce que je veux et je ne risque pas de te lâcher jusqu’à ce que j’obtienne satisfaction. Cette fois, c’est moi qui te domine, alors je vais profiter de ces instants, encore et encore. Je veux goûteur à cette délicieuse partie de toi. Mais avant cela, je préfère que tes mots, me poussent à donner le meilleur de moi-même.

Mes cheveux s’enroulèrent alors autour du doigt de ma chère Lucrezia. Celle-ci semblait certainement pas encore à même de me dire ce que je veux entendre. Non, au lieu de cela, elle alla chercher mon cou pour y déposer ses lèvres. Des frissons m’envahirent tout à coup. Cette sensation enivrante que je ressens quand je suis avec elle, je ne comprends pas pourquoi je suis autant à l’aise avec elle. Comme-ci je la connaissais par cœur alors que ce n’est que la deuxième fois que nous nous voyons. Et j’espère surtout que cela ne sera pas la dernière, je veux continuer encore à la voir après cela. Surtout si elle se montre capable de me satisfaire. Et elle était en train de reprendre le dessus grâce à ses gestes. Des doigts qui s’enfoncent légèrement dans la peau de mon dos, sa bouche qui taquine mon cou en le mordillant à plusieurs reprises. Ses lèvres qui venait rencontrer les miennes dans un déchainement de passion et de délices fruités, ses lèvres avaient un goût divin, je ne me lassais pas de l’embrasser. Je pense même que n’importe qui en tomberait raide dingue, même moi, enfin, surtout moi.

C’est alors que Lucrezia fit quelque chose d’inédit. Ou plutôt, quelque chose que je me plaisais à faire, elle me susurra à l’oreille ce que je voulais entendre. Son souffle qui caressait ce même endroit me donnait des petits frissons de satisfaction. Elle a trouvé non seulement les mots justes mais aussi la façon de me les dire. Je crois que tu as bien mérité ta récompense ma chère. Un sourire se dessina alors sur mes lèvres, du même acabit que celui de ma partenaire.

« Comment dire non à une telle demande ? Tu ne vas pas être déçue... Luuucreziaaa. J’espère que tu sauras me satisfaire à ton tour. » Dis-je avec une pointe d’ironie. Je savais très bien qu’elle allait me rendre folle mais j’adore la provoquer.

Bien, tes désirs sont des ordres ma petite Lucrezia. Je vais t’en faire voir de toutes les couleurs. Ma langue alla alors pour commencer effleurer une nouvelle fois son oreille, la taquinant légèrement. À la suite de quoi, cette même langue traça un chemin partant du cou de la demoiselle, jusqu’à quelques centimètres de son intimité. Ce chemin fut parsemés de baiser, de suçons et de caresses en tout genre. Mon but étant de taquiner toutes ses zones érogènes afin que tout ses sens soient en éveil. Je veux être sûre que tu sois certaine d’atteindre l’extase, je vais tout faire pour cela. Une fois que je mon visage se trouva à hauteur de l’entrejambe de la demoiselle, je commençais d’abord par souffler légèrement dessus, un souffle délicat qui caressa cet endroit, pendant un petit bout de temps. Maintenant je pense qu’elle est prête à ce que je passe à la suite, compte tenu de ses frisson et de ses soupirs de plaisir. Maintenant ma chère Lucrezia, tu vas me laisser te rendre folle, tu n’as plus d’autres choix.

Mon index quant à lui alla titiller le petit bout de rose de son intimité, tandis que le bout de ma langue l’effleura délicatement. C’est alors que ma langue caressa véritablement l’intimité de la demoiselle. Tout d'abord en décrivant quelques mouvements de haut en bas. Puis ensuite quelques mouvements circulaires. Je changeais mes mouvements en fonction des réactions de ma partenaire, il se faisait plus intense ou plus doux à chaque fois que je jugeai que cela pouvait surprendre la demoiselle et ainsi me permettre d’entendre ses mélodieux gémissements, comme une sirène qui me chante une chanson pour m’envoutée, Lucrezia elle, le faisait en émettant ce genre de bruits. C’est alors que je décidais de plaquer mes lèvres sur l’intimité de la demoiselle, en y aspirant un bout, tout d'abord doucement, avant d’accélérer peu à peu, laissant même ma langue se joindre à cette farandole de caresses. J'interrompais alors soudainement mes caresses, pour reculer un petit peu mon visage afin de souffler encore une dernière fois sur cet endroit, qui était complètement trempée suite à ce que je venais de faire. Je gloussai alors légèrement.

« Et si tu me suppliais de continuer cette fois ? »

Oh oui je suis très méchante. Mais bon sang, j’aime ça !



H.S : Je connaissais pas du tout, mais ça gère trop ! :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Y] _only a few things [luna] Mar 21 Mai - 19:27




to many desires.


« Comment dire non à une telle demande ? Tu ne vas pas être déçue... » Lucrezia cacha son air satisfait. Non pas que Luna la faisait tourner en bourrique à la faire autant patienter, mais c'était juste qu'après ses envies pourraient très bien partir. Vous savez, comme cet orgasme qui va bientôt arriver, et d'un coup quelque chose cesse, et ça casse tout. Comme si vous courriez vers le paradis et que vous trébuchiez sur une racine d'arbre qui devrait même pas être là. C'est .. un peu ça, oui. « Luuucreziaaa. J’espère que tu sauras me satisfaire à ton tour. » Ça c'est à toi d'en juger. Et puis il fallait à présent qu'elle fasse preuve d'un savoir-faire en la matière si elle ne voulait pas se faire engueuler par Lucrezia qui avait trop attendue. Mais le désir était bien remonté une fois Luna redescendue, celle-ci lui offrant mille-et-un baisers, coup de langues, et suçons sur tout son corps. Lucre' ne pouvait pas s'en passer, ni même s'en lasser, c'était toujours aussi agréable. Alors elle retomba sa tête en arrière, fermant les yeux pour ne se concentrer que sur Luna la touchant. Le souffle sur sa perle la fit sourire, sentant son corps se mettre à frissonner. Il suffisait juste qu'elle y pose sa langue humide pour commencer à la faire gémir. Et c'est ce qui arriva, Lucrezia se courba de suite après que Luna dépose son doigt et sa langue, la caressant tout doucement. Et cette douceur s'accentua au fur et à mesure, ne laissant aucun répits à Lucre' qui commença à mordre de plus en plus son poignet pour éviter de trop crier. Dieu que c'était bon. De plus, elle découvrit ce qu'était un suçon, se délectant de cette belle découverte en lâchant son bras pour le poser sur son front, et commencer à alter. Sa main qui jusque là était restée près de son ventre, alla se poser sur la tête de Luna, lui caressant parfois les cheveux. Et soudain. Stop. Alors qu'elle allait atteindre sans doute un magnifique orgasme, Luna se décida à s'arrêter pour reprendre son souffle. Lucrezia sentit de même du froid passer près de son intimité, tout mouillé à présent. « Et si tu me suppliais de continuer cette fois ? » Et si tu me suppliais d'arrêter de t'étrangler ? .. Lucrezia la regarda, les yeux grands ouverts, manquant de les faire sortir de ses orbites. Le désir était encore là, mais il commençait à partir au fur et à mesure que le froid lui passait dessus. Elle aurait aimé se frapper la tête contre un mur, mais elle préféra regarder son poignet qui était marqué d'une magnifique morsure, dont les trous étaient devenus non rouge, mais bien violet.

Tu le fais exprès non ? ...

D'un regard noir, elle regarda fixement Luna. On aurait put croire que dans les minutes qui suivraient elle allait se mettre à l'étrangler ou l'étouffer avec un coussin, mais au lieu de ça elle se mit à croiser les bras et faire une mine encore plus boudeuse que tout à l'heure. Étrangement, au fond d'elle, elle savait que Luna aimait bien quand elle faisait ça. Comme d'autres choses, comme si elle lisait dans ses pensées .. Par contre pour lire dans les siennes, Luna devrait réviser. Ne. Surtout. Pas. S'arrêter. Jamais. Toujours dans la même position, Lucrezia approcha son visage vers celui de Luna, comme pour lui faire attendre sa réponse. Lui supplier de continuer ? .. Dans un moment pareil, c'était exactement ce qu'elle voulait.

Je vais te supplier de continuer jusqu'à que je n'en puisse plus de crier ... Mais.

Rapidement, sans prendre le temps de finir sa phrase, Lucre' attrapa le poignet de Luna, l'obligea à ouvrir ses bras et lui offrir son corps. Elle passa sa main sous son bas, puis sa culotte, découvrant d'un coup son intimité. Pour éviter que la jeune fille ne l'arrête, ou fasse des mouvements trop brusques, Lucrezia s'empressa de lui attraper les lèvres avec les siennes et l'embrasser pour lui faire perdre toute force. Et ses doigts plongeants dans sa culotte une nouvelle fois, elle commença à la caresser de bas en haut, puis finit par descendre plus bas pour lui enfoncer deux doigts, sans même lui demander son avis. Si elle le voulait, Lucrezia serait une très bonne violeuse. Elle a assez de force pour empêcher une fille de se défendre contre ses avances. Et c'était un peu le cas en ce moment même. Mais.

Mais. Je te supplierai aussi. De ne jamais t'arrêter en plein milieu.

Et aussi vite qu'elle rentra, Lucre' retira sa main de sa culotte et la lui montra, bougeant ses petits doigts avec un sourire malicieux. Que c'était affreux de s'arrêter en plein milieu. Vraiment ♪
made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 52
Date d'inscription : 07/05/2013

MessageSujet: Re: [Y] _only a few things [luna] Mar 21 Mai - 20:25


très bien, j'irais jusqu'au bout cette fois-ci...
Luna feat. Lucrezia Paige.

Oui je sais, je suis méchante. Très méchante même ! Je me permets de faire ce genre de choses parce que je sais pertinemment ce que je fais. Je sais très bien que je venais de contrarier ma partenaire, en atteste ce qu’elle venait juste de me dire et ce regard noir qu’elle me lançait. Et cette petite mine boudeuse qu’elle faisait en croisant les bras, telle une enfant gâtée qui n’a pas eu ce qu’elle désire. Oui j’aime voir ce genre d’expression sur les gens qui pensent pouvoir m’ordonner ou me contraindre à faire quelque chose. Ce n’était pas le cas de Lucrezia bien évidemment, je voulais juste lui faire passer un petit message de rien du tout. Je. Fait. Ce. Que. Je. Veux. Mais je me doute bien qu’elle a du prendre la mouche là, faut dire faut pas être devin pour se rendre compte que cette mine boudeuse venait effectivement du fait que j’avais interrompu ce moment si intense pour elle. Mais tu vois ma chère, je suis capable de faire ce genre de choses et de reprendre ensuite les choses en mains, pour te faire connaître le meilleur orgasme que tu n’as jamais eu. Je veux juste te faire patienter encore un peu, parce que j’aime plus que tout te taquiner.

La voix de la demoiselle se fit entendre de nouveau. Je lui lançais un clin d’œil provocateur suite à ses déclarations. Mais malheureusement pour moi je venais de baisser ma garde. Très perspicace, ma partenaire en profita bien évidemment. Elle attrapa mon poignet et fit étalage de sa force pour qu’elle puisse avoir accès à mon bas-ventre et plus particulièrement mon intimité. Je n’eus pas le temps de réagir que mes lèvres entraient une nouvelle fois en contact avec celles de la jeune femme. Je choisis alors de profiter de cet instant sans prendre garde au fait que cette chère créature avait glissé sa main en dessous de mon sous-vêtement. Ses doigts firent alors quelques mouvements de bas en long le long de mon intimité, ce qui me fit frémir de tout mon être. J’eus alors un petit cri de surprise quand je sentis son index et son majeur rentrés en moi comme si de rien n’était. Une nouvelle fois la jeune femme reprit la parole pour me faire comprendre que désormais elle veut que j’aille jusqu’au bout de mes caresses. Le message est passé. Je fus alors vraiment déçu quand je sentis que ses doigts étaient sortis aussi vite qu’ils étaient rentrés.

« Luuu... cre... ziaaaaa... c’est moi la méchante après... » Je marquais un temps de pause pour reprendre mes esprits avant de lui dire d’une voix malicieuse : « Très bien... tu l’auras voulu. Je vais te rendre folle... » Un bref instant de suspens, durant lequel je glissais mon visage près de son oreille pour lui susurrer : « Luuucrezia.» Oh, tu viens de réveiller la bête chérie, je vais te donner l’orgasme que tu attends.

Mais avant cela, il fallait que je, j’augmente un petit peu la température si vous voyez ce que je veux dire. C’est la raison pour laquelle mon index alla caresser de haut en bas l’intimité de la jeune femme, tandis que ma langue titilla son lobe d’oreille. Puis, alors que mon doigt suivait toujours le même rythme et le même mouvement, ma langue alla quant à elle bifurquer une nouvelle fois vers sa poitrine. Mais cette fois je vais faire quelque chose d’inédit. En effet, le bout de ma langue vint titiller l'extrémité d’un de ses seins, après quoi, elle y fit le tour, délicatement, puis plus rapidement, avant que mes lèvres ne saisissent cette même extrémité pour la sucer délicatement. Pendant ce temps-là, mon index rentra d’une infime lenteur en elle. Je mordillais alors légèrement ce que j’avais entre les lèvres avant de finalement passer un dernier coup de langue, pour descendre progressivement vers cette intimité qui n’attendait que moi. Mon doigt quant à lui commençait quelques mouvements un peu plus rapide et un peu plus soutenu. Ma langue quant à elle répéta les mêmes péripéties que tout à l’heure, mais son passage se faisait plus insistant sur ce petit bout rose que je m’amusais très souvent à taquiner.

C’est ce même petit bout, que je choisis de prendre entre mes lèvres, reprenant mon aspiration, mais uniquement par à coup pour le moment, je choisissais un rythme saccadé plutôt que soutenu, pour faire durer le plaisir et faire fondre Lucrezia, qui participait à mes caresses en y répondant par des gémissements, des soupirs, et parfois même des petits cris étouffés. Je pense qu’il est temps de passer à l’apothéose. En effet, alors que mon index faisait toujours cavalier seul à l’intérieur de la jeune femme, je décidai d’y ajouter mon majeur. Et dès lors, mes mouvements accélérèrent. Le rythme que ma bouche soutenait se faisait plus soutenu et plus rapide. Et je continuais ainsi, laissant parfois ma langue se mêler à mon aspiration. Je poursuivais ainsi, encore et encore... jusqu’à ce qu’enfin, j’entendis le son du bonheur, émanant de la bouche de Lucrezia. Le son d’un orgasme délicieux qui venait transpercer le calme de cette nuit. Son corps tremblait de toute part et j’en profitais pour retirer mes doigts de son intimité avant de sourire d’un air satisfait. J’allais ensuite voler un baiser à Lucrezia avant de pose ma tête tout près de son oreille, me laissant ainsi le loisir d’écouter sa respiration complètement désordonnée. Je lui murmurai alors d’une voix satisfaite :

« Mademoiselle Lucrezia est-elle satisfaite ? À en juger par ce que je viens d’entendre, je pense que oui. » Je ricanais alors contente de moi avant de reprendre : « Je dois bien dire que cet orgasme était comment dire... mélodieux. »

S’il y a bien une musique qui me fait vibrer, c’est bien celle-ci. Le dernier cri de plaisir d’un orgasme. La mélodie du bonheur, rien de plus. Je soupirais alors légèrement avant de lui poser cette question :

« Dis-moi... Luuucreziaaaaa ? Tu penses être en mesure de t’occuper un peu de moi ou bien dois-je m’en aller ? » J’aime la taquiner, même après qu’elle est atteint le septième ciel, je ne m’arrête jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Y] _only a few things [luna] Mar 21 Mai - 21:30




one more time.


« Luuu... cre... ziaaaaa... c’est moi la méchante après... » Je n'ai jamais dit ça, avait-elle envie de lui répondre. Mais à peine Luna lui avait dit ça, qu'elle se rattrapa en lui disant qu'elle allait la rendre folle. Lucrezia aimait bien l'entendre dire ça, mais encore fallait-il tenir ses engagements. D'un dernier murmure de son prénom à l'oreille qui la fit frémir à nouveau, Luna commença à lui toucher son intimité, faisant des petits mouvements de bas en haut qui rendirent toute chose la petite Lucrezia, celle-ci se laissant avaler toute entière. Au début elle resta un peu ferme, ne réagissant pas trop à ses petites avances, mais peu à peu que Luna commençait à lui toucher l'extrémité de ses seins et à les mordiller, elle ne put s'empêcher de se détendre et de la laisser faire. Le désir commençait à remonter, et Luna en profita pour mettre un doigt dans son intimité. Ce n'était pas grand chose, mais au moins ça valait le coup de rendre la chose très agréable et très sensuel. En effet, Luna prenait le temps de bien faire, et après un long moment, elle finit par rajouter son majeur et ainsi la pénétrer plus profondément. Lucrezia se courba sur le coup, serrant ses dents et fermer ses paupières. Bien sûr, la salive qu'avait laissé Luna servait de très bon lubrifiant, et la faible douleur provoquait par cette pénétration se transforma en un redoutable plaisir. Ça commençait à bruler au fond d'elle, et cette langue s'occupant de sa perle rose la rendait folle. Elle ne put s'empêcher de se contracter, faisant des mouvements de bassins qui accompagnaient ceux de Luna. Ses gémissements commençaient à se faire un peu plus entendre, et cette fois-ci elle se garda de se mordre le poignet, respirant de manière forte avec parfois quelques gémissements en sentant ses doigts s'enfoncer un peu plus fort. Ceux-ci devinrent de plus en plus fort, et finalement, Lucrezia se courba une dernière fois pour arrêter de respirer une demi seconde, et sentir une décharge électrique et une immense chaleur l'envahir, l'obligeant sans qu'elle ne puisse s'en empêcher, de lâcher un orgasme qui aurait pu faire vibrer les murs. Après ça, ce fut le silence. Luna se retira avec un sourire satisfait, et on n'entendit seulement que le souffle de Lucrezia, reprenant un peu sa respiration. Elle était morte. Mais ça n'allait pas durer, elle avait encore à faire. Luna l'embrassa une dernière fois avant de se poser contre son épaule. « Mademoiselle Lucrezia est-elle satisfaite ? À en juger par ce que je viens d’entendre, je pense que oui. [...] Je dois bien dire que cet orgasme était comment dire... mélodieux. » Lucrezia se mit à sourire tout en continuant de reprendre son souffle. Allons bon, elle n'allait donc jamais la lâcher ? Toujours aussi taquine. Enfin bon, ravie que cet orgasme t'ai plu. « Dis-moi... Luuucreziaaaaa ? Tu penses être en mesure de t’occuper un peu de moi ou bien dois-je m’en aller ? » Elle se retourna vers elle, la laissant se coucher tout près d'elle, pour que les deux prennent toute la place du canapé. Tien ? Luna ? Serais-tu donc impatiente que ce soit ton tour ? Tu voudrais la même chose n'est-ce pas ? .. Ne t'en fais pas, vous voulez la même chose toute les deux. Et l'attente ne sera pas trop longue.

Tu peux partir si tu veux ...

Au même moment qu'elle avait prononcée sa phrase, Lucrezia commença à lui caresser tout doucement, du bout de ses doigts, son cou. Elle passa avec lenteur sur tout son petit corps, passant vers ses épaules, puis vers sa poitrine où elle passa tout autour avec cette même délicatesse dans ses gestes, puis vers le nombril où elle laissa tout ses doigts bien écartés pour caresser sur la surface la plus grande possible. Elle arriva vers là où le pubis de Luna apparaissait, et tout en passant un doigt sous son bas et sa culotte, elle s'arrêta pour dire :

Je ne te retiens pas ...

Petit sourire ironique. Lucrezia retira ses doigts, et commença à lui enlever son bas qui semblait la gêner plus qu'autre chose. Elle se redressa un moment pour la séparer entièrement de celui-ci, et le jetant un peu plus loin, elle se repositionna pour commencer à toucher du bout de son doigt le tissu de sa culotte. Ça aussi c'était plutôt de la bonne lingerie coquine. Lucrezia passa un moment à contourner son intimité, caressant l'intérieur de ses cuisses, pour revenir et repartir. Mais sentant que l'attente était longue, et l'envie de plus en plus forte, elle commença à passer son majeur sur son entre-jambe, le caressant tout doucement à travers le tissu légerement mouillé. Ses mouvements de bas en haut commencèrent à devenir plus appuyés au moment où elle passa ses lèvres près du cou de Luna, jusqu'à ses oreilles dont elle lécha le tout d'un rond bien circulaire et propre. Avant de dire dans un murmure :

Huuum, Lunaa .. Moi aussi je peux te faire gémir .. ♪

Mais seulement si tu le veux.
S'arrêtant dans ses caresses, Lucrezia retira enfin ce qui était resté en dernier sur Luna, sa culotte. Les voilà à présent toutes les deux nues, et à cette idée Lucre' ne put s'empêcher de s'emparer des lèvres de Luna et l'embrasser. Sa main elle alla se faufiler entre ses autres lèvres, celles bien plus basses, et où elle laissa ses doigts caresser le tout avant de se concentrer sur sa petite perle. Celle-ci était déjà bien dure, ce qui fit monter l'excitation de Lucrezia jusqu'à son comble. Elle commença alors à le toucher du bon de son doigt, faisant des mouvements circulaires et rapide. Elle cherchait à le stimuler le plus possible pour faire monter l'envie. Ses baisers quand à eux, venaient se mélanger à ses suçons et ses morsures. Puis, une fois les premiers gémissements entendus, Lucrezia passa ses doigts un peu plus bas tout en continuant de caresser l'entrée. Et enfin, ses deux doigts reprirent leur travail, et elle les enfonça d’abord tout doucement, puis de plus en plus vite en variant ses va-et-vient. Plus le désir commençait à monter, et plus ses mouvements devenaient rapides et profonds.

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 52
Date d'inscription : 07/05/2013

MessageSujet: Re: [Y] _only a few things [luna] Mer 22 Mai - 15:12


ces sensations sont divines...
Luna feat. Lucrezia Paige.

Toute cette excitation dans l’air me chamboule complètement à vrai dire. Je ne vais pas jusqu’à dire que je suis prête à supplier ma partenaire de s’occuper un peu de moi. Mais je suis tout de même impatiente qu’elle le fasse, si bien sûr elle en est capable et qu’elle en a envie. Mais je pense que c’est le cas. Pour les deux. Lucrezia est une créature très semblable à moi, elle veut être sûre que cette nuit reste gravée dans nos têtes et dans nos corps. Et oui je l’attendais avec impatience, ce moment où je pourrais enfin m’extasier sous les caresses de la demoiselle. Car c’est véritablement celle qu’il me faut pour me satisfaire. D’ailleurs, je suis ravie de voir que le fait que je m’occupe d’elle lui procure ce genre de sensation, moi qui croyais être un petit peu en dessous de ce que je sais faire habituellement, je suis tout de même contente de constater que ce genre de choses ne s’oublient pas. Mais je manque encore un peu de pratique je dois bien le dire. Je suis certaine de pouvoir amener cette jeune femme à des hauteurs qu’elle n’a encore jamais atteintes. Et je le ferais un de ces jours, mais pour l’heure, c’est à ton tour Lucrezia !

La demoiselle se coucha alors juste à côté de moi. C’est alors qu’elle me dit que je pouvais partir. Je fis alors une moue très vexée, jusqu’à ce que je constate que ma partenaire était en train de me taquiner. Elle passait notamment sur mon corps, redécouvrant tous les endroits qu’elle avait déjà explorés auparavant. Cependant, il n’y en un sur lequel elle ne s’était pas attardée, mon intimité. Et tandis que son doigt s’en approchait dangereusement. Elle me précisa une nouvelle fois que je pouvais partir si je le voulais. À cela je lui répondais en ces termes :

« Je vais trop te manquer si je pars... »

Dis-je dans un petit gloussement satisfait. Lucrezia quant à elle se contenta de commencer à baisser mon bas le long de mes jambes. Pour qu’elle puisse le retirer complètement, elle se releva. J’avalais ma salive, je savais déjà la suite des événements et je ne pouvais me retenir de frissonner. Cela fait si longtemps qu’on ne s’était pas occupé de moi. Je ne sais pas comment mon corps va réagir, mais j’espère qu’il sera aussi réceptif qu’avant. Bien sûr le fait de coucher avec cette jeune femme était certainement l'élément déclencheur de ce sorte de ‘stress’. Alors que la jeune femme était non loin de mon intimité, elle ne retira par le dernier rempart qui la cachait. Elle se contenta plutôt de s’amuser avec mes nerfs en contournant mon entrejambe. Je me mordais la lèvre inférieure, décidément, je suis devenue bien trop impatiente. Tu me mets dans tous mes états, Lucrezia ! C’est alors qu’enfin, son doigt se mit à caresser mon intimité à travers mon sous-vêtement. Et comme par magie, les soupirs se firent entendre. Et tandis qu’elle continuait de me caresser, en appuyant par moment le rythme de ses mouvements, sa bouche remonta jusqu’à mon oreille qu’elle taquina avec sa langue avant de me dire qu’elle avait envie de me faire gémir à mon tour, et qu’elle le pouvait.

« Han... je n’attends que cela... »

Et elle s'exécuta alors. Enlevant le dernier rempart de mon intimité dans un geste rapide et gracieux comme celui d’un félin. Ma respiration se fit un peu peu haletante et mon cœur commençait à battre à un rythme anormal. Je crois qu’elle va me rendre vraiment folle. Lucrezia m’embrassa alors et commença soudainement à caresser cet endroit qu’elle avait l’air de particulièrement apprécier chez moi. Et ses caresses commencèrent subitement à s’intensifier, de même que ses suçons, ses baisers, ses morsures... quant à moi, mes gémissements commençaient à se faire entendre. Je ne pouvais me retenir de manifester que ce qu’elle faisait me plaisait. Elle stimulait chaque parcelle de mon entrejambe. Jusqu’à ce qu’elle décide de me pénétrer à l’aide de ses deux doigts. Je ne pus me retenir d’émettre un petit cri de surprise. Et dès lors qu’elle commença ses mouvements de va-et-vient, je me laissais complètement aller. Je m’offrais à elle, de la manière la plus simple possible. Je me cambrais un petit peu et remuais bon bassin à mesure que ses mouvements s’intensifiaient. Et cette farandole de plaisir continua ainsi pendant un temps incalculable. Je n’avais plus aucune notion de quoi que ce soit, je serrais fort un endroit du canapé entre mes doigts et j’avais peine à retenir mes gémissements. Mais il ne fut qu’un temps avant que je finisse par m’abandonner complètement à elle, à ses caresses, ses mouvements. Je sentais que peu à peu je perdais le contrôle, et ses mouvements ne s’arrêtaient pas, jusqu’à ce qu’enfin...

« Han... Lu... Lucre... zia... c’est... merveilleux. »

C’est alors qu’une fois ses quelques mots prononcés, le septième ciel m’ouvrit ses portes et je m'engouffrais dedans, sans même hésiter une seule seconde. Lucrezia venait de me faire connaître mon premier orgasme depuis un temps incalculable. Ce même orgasme qui se manifesta par le cri du nom de la jeune femme. D’une manière aussi sensuelle qu’incontrôlée. C’était la première fois que je criais le nom de ma partenaire, lorsqu’elle me faisait connaître un tel plaisir. Ma respiration se coupa pendant quelques toutes petites secondes, avant de reprendre un rythme haletant, puis elle se calma au bout de quelque temps. Essoufflée, je dis alors à ma chère aguicheuse :

« C’était... parfait... tellement bon... »

Dis-je en balbutiant un petit peu. Décidément, je serais toujours une demoiselle plus que sensible à ce genre de caresse. Une vraie nymphomane. Je repris alors ma respiration avant de me redresser et de prendre Lucrezia dans mes bras. J’allai alors loger ma bouche tout près de son oreille pour lui glisser ces quelques mots dans un murmure presque inaudible :

« Luuucreeeziaaaa... » Je marquais un petit temps de pause avant de reprendre : « On fait quoi maintenant ? » Dis-je dans une voix gênée et hésitante. Je gardais tout de même ma chère partenaire dans ms bras, comme-ci je ne voulais pas la partager. Pourtant, elle ne m’appartient pas... mais peut-être que j’aimerais que cela soit le cas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Y] _only a few things [luna] Jeu 23 Mai - 18:04




our entwined bodies.


« Han... Lu... Lucre... zia... c’est... merveilleux. » Et là, le crie de Luna cassa le silence. Ce silence autrefois légerement coupé par les gémissements de la jeune fille, qui se retenait un peu, mais laissait tout de même le tout monter, jusqu'à exploser. Lucrezia entendit son nom souffler d'une voix forte, et d'un coup elle sentit comme une impression de déjà vu. Bon, ce n'était pas la première fois qu'elle couchait avec une fille, elle l'a déjà fait pas mal depuis son arrivée ici. Et des cris, elle en a entendus. Mais celui-ci semblait semblable à un autre. Un autre qui résonnait au loin, et s'accordait à celui-ci. Elle pouvait entendre son nom, mais ne savait pas d'où cela provenait. Laissant Luna reprendre son souffle et ses esprits, lui disant au passage que c'était parfait et tellement bon. Mais Lucrezia était déjà partie loin, le regard ailleurs et se mangeant la peau de sa lèvre en essayant de réfléchir. Elle devait se rappeler, des images se bousculaient, et certains l'arrêtaient plus que d'autres, mais elle avait l'impression de les oublier encore plus au fur et à mesure qu'elle cherchait. Finalement, Lucrezia se réveilla en sentant Luna la serrer dans ses bras. Elle tourna légerement le regard, comme surprise de la voir aussi affectueuse. En fait, cette impression de déjà vu lui revenait. Cette Luna lui rappelait quelque chose. Mais quoi ? .. « Luuucreeeziaaaa... » Elle lui murmurait ses quelques mots dans son oreille, et Lucrezia se sentit obligée de fermer les yeux, faisant une petite grimace. Quelque chose était en train de rentrer dans son cerveau. « On fait quoi maintenant ? » Qu'est-ce que c'était ? Ça jouait avec elle, avec son esprit, au fur et à mesure qu'elle entendait Luna, ou la touchait. C'était trop étrange, et Lucrezia eu un mouvement incontrôlé, comme si elle n'était plus vraiment elle. Son bras vint bousculer la jeune fille, l'obligeant à se reculer.

L-Lâche moi ! ..

Sentant son crâne bouillir, Lucrezia se leva du fauteuil où elles avaient fait leurs ébats toute les deux. Elle était debout face à Luna, appuyant sa main sur son front qui lui provoquait des vertiges, la faisant un peu perdre l'équilibre. Elle baissait légerement son dos, se crispant et essayant de comprendre ce qu'il lui arrivait. Elle n'entendait bien sûr rien autour d'elle, les bruits comme lointains, et sa préoccupation plus concentré sur son brutal mal de crâne que sur le reste. Puis, après un petit moment, ce mal s'en alla. Et Lucrezia se sentie comme .. vide. Comme si quelque chose s'était nettoyée dans son cerveau. Elle resta un moment en suspend, enlevant sa main de son front et restant fixée sur du vide, ses pensées un peu ailleurs. Qu'est-ce qu'il venait de se passer ? .. Elle se redressa un peu, et tout en regardant Luna face à elle, elle souffla.

Wah. C'était .. Trop bizarre. J'ai eu subitement mal au crâne .. C'est arrivé d'un coup. J'étais en train de penser à un truc, et ..

Tien. Lucrezia s'arrêta une minute de parler, et tout en posant son doigt sur son menton, elle prit un air interrogateur. Mais.. C'était quoi ce truc auquel elle pensait ? Bizarre, elle avait complétement oublié. C'était totalement sorti de son esprit. C'est le cas de le dire.
Lucrezia se mit alors à genoux près de Luna, lui prenant ses mains en resserrant ses petits doigts dans les siens. Elle semblait un peu perdue, mais cette fois-ci belle et bien revenue de ses pensées. Elle regarda un instant Luna, dans ses yeux bleus. C'était bizarre. Qu'est-ce que c'était déjà, à quoi pensait-elle.

Je suis désolée, tu n'as pas eu trop peur ?
Ça m'était jamais arrivé avant ..


Elle eu un petit air inquiet, mais celui-ci disparut très vite. Tout en continuant de regarder Luna, elle se redressa de ses genoux pour venir embrasser la jeune fille, et avec un sourire coquin, elle lui lança :

Tu es pas allée de main morte avec moi ! T'as vu ce que tu m'as fait ? Vilaine Lilith ! Reine des tentatrices !

Elle jouait un peu, pour détendre l'atmosphère. Mais sur le coup elle avait eu un peu peur. C'était pas une crise normal. Surtout qu'elle ne voyait pas comment ça avait pu commencer. Mais de toute évidence, c'était parti. Et Lucrezia n'était pas du genre à se retourner vers le passé, donc elle allait bien finir par oublier. Peut-être est-ce juste de la fatigue après ses nombreuses 'nuits blanches' à s'endormir très tard. Peut-être que ces ébats l'on détruite ? Pourtant, elle ne semble pas fatiguée tant que ça. Bizarre.

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 52
Date d'inscription : 07/05/2013

MessageSujet: Re: [Y] _only a few things [luna] Ven 24 Mai - 16:52


c'est qu'elle m'a fait peur celle-là...
Luna feat. Lucrezia Paige.

Et maintenant ? Que-ce passe-t-il ? Je ne sais pas vraiment. Je ne sais pas non plus ce que nous sommes censées faire après nos ébats. Pour l’instant je tenais ma chère partenaire dans mes bras et je ne veux toujours pas la lâcher. Pour le moment en tout cas. Mais celle-ci décida de s’extirper elle-même de mon étreinte en étant même désagréable, voire brutale avec moi. En effet, elle me poussa à l’aide de son bras pour ensuite se relever d’une traite. Elle se tenait alors la tête comme si elle était prise par des vertiges ou quelque chose comme ça. Voulant être magnanime, j’envisageais de me lever pour l’assoir sur le canapé, mais, du fait que celle-ci venait de me pousser un peu violemment, je suis dans une situation où j’ai un peu peur de la toucher, je ne tiens pas vraiment à avoir des problèmes avec cette fille compte tenu du fait que physiquement elle peut me faire très mal. Je restais planté là, la peur au ventre, je ne savais pas réagir face à cette crise qui avait soudainement pris l’emprise de Lucrezia. Je restais là, spectatrice impuissante, paralysée par le doute. Je n’attendais qu’une chose, que tout cela se terminer, elle me fiche la frousse.

C’est alors qu’elle se redressa un peu et posa son regard sur moi. Qu’allait-elle faire ? Oh je ne tiens vraiment pas à me faire frapper, je n’ai pas mérité ça après l’orgasme que je lui ai donné quand même ? C’est alors qu’elle m’adressa la parole. Me disant tout d’abord que ce qui venait de se passer était très étrange, ah bah ça ! Je ne te le fais pas dire ma chère. J’ai failli faire une putain de crise cardiaque moi bon sang ! Tu pensais à quoi alors ? Tiens, ce petit geste là, mettre son doigt sur son menton, elle s’interroge sur ce qu’elle pensait il n’y a pas deux secondes ? Elle est en train de devenir folle ou quoi ? Je ne savais pas que les orgasmes provoquaient ce genre d’effet secondaire là. La prochaine fois, je devrai peut-être éviter... Non je plaisante. C’est alors que la demoiselle s’agenouilla face à moi et décida de prendre mes mains. Peu à peu, au fil et à mesure que mes doigts s’entrelaçaient aux siens, je sentais que mon stress qui était alors omniprésent, commençait peu à peu à s’estomper. Elle s’excusa alors et je répondis à sa question avec un petit sourire hésitant.

« Ben... un petit peu. »

Ouais, j'étais carrément terrifiée ! Mais là ça commence à aller mieux. Et tout s’estompa alors dès que mes lèvres furent en contact avec celle de la demoiselle. Toutes mes émotions négatives s’en étaient allées. Il ne restait plus que de l’envie, de la regarder, de l’embrasser et de lui dire... quoi ? Je ne sais pas quoi lui dire en fait. Je contemplais alors son sourire avant de glousser à sa petite blague. Et bah, je ne fais pas les choses à moitié moi ! Non, je rigole, Lucrezia m’a rendue folle elle aussi. Pas que dans le bon sens cela dit, mais ça sera vite oublié ! Il faudrait quand même que je parle un petit peu sinon je vais passer pour la nana fragile qui ne sait même plus quoi faire dans les moments délicats. Allez, allez ! On se reprend ! Je m’éclaircissais alors la gorge avant de plonger mon regard dans celui de Lucrezia.

« On est deux dans ce cas là alors. Mais... je dois bien dire que, tu es vraiment douée. Cela dit, je n’en attendais pas moins de toi... » Je prenais alors une petite inspiration avant de me rapprocher du visage de la demoiselle, mes lèvres étant à quelques centimètres des siennes, je reprenais alors en murmurant avec malice : « Luuucrezia. »

Vous vous demandez sans doute pourquoi je répète son prénom à longueur de temps pas vrai ? C’est parce qu’il est tout simplement délicieux à prononcer. Comme quand on goûte un met que l’on veut savourer, on le garde suffisamment en bouche pour pouvoir se délecter de son goût. Il en va de même avec le nom de ma partenaire, je m’amuse à allonger les syllabes parce que je ne connais pas de prénom plus agréable à entendre et prononcer. Je ne dis pas que je n’aime pas le mien. Mais le sien me rappelle quelque chose de spécial. Je ne sais pas exactement quoi, mais ce nom m’inspire confiance, il me donne le sourire. Pourquoi j’ai cette attitude vis-à-vis d’elle ? Je me demande bien pourquoi je veux rester avec elle le plus longtemps possible. Mais maintenant que nous avions fait l’amour, je ne sais pas quoi faire il est vrai. Recommencer ? Mh... on verra ça plus tard.

« Dis... on va rester nue toute la nuit ou pas ? Parce que bon... à ce compte-là... » Je taquinais alors ses lèvres du bout de ma langue avant de lui sourire de manière coquine. Je me levais alors et entrainais Lucrezia avec moi. L’éloignant ainsi de nos vêtements. Je repris alors la parole d’une voix douce : « Autant s’amuser de nouveau... »

Mais je n’avais même pas demandé l’avis de cette chère jeune femme et je me demandais ce qu’elle voulait faire. Bien entendu la provoquer histoire d’un hypothétique nouvel ébat, n’était pas vraiment mon intention. Je la taquinais juste parce que j’avais envie. Je lui fis un petit clin d’œil avant de prendre ses joues entre mes mains. Pour lui voler un nouveau baiser, cette fois un peu plus passionné et langoureux que d’ordinaire. Dès que ce baiser prit fin, je posais mes deux mains sur les fesses de mon aguicheuse préférée avant de loger ma bouche près de son oreille pour lui demander ceci :

« Ou bien peut-être que tu as une idée plus alléchante à me proposer ? »

Si elle me dit que je dois foutre le camp... Je saute par la fenêtre. Qu’on se le dise !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Y] _only a few things [luna]

Revenir en haut Aller en bas
 

[Y] _only a few things [luna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Orange Spice and all things nice
» [VISUAL KEI] Secilia Luna ☽
» 10 Things I Hate About You
» Fiche de Luna Redbird [En cours de modification]
» La Luna Loca

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
undisclosed desires :: DETENTE :: archives :: RPG-